Ajit est un Indien tout juste débarqué en France, à la recherche de sa famille et qui ne parle que le bengali. Il est recueilli involontairement par Pierre, célibataire, quincailler asocial, colérique et certainement atteint d’un syndrome quelconque pour ne pas donner suite aux avances de la belle Jeanne, agricultrice normande. Bref, Pierre n’a jamais cohabité avec quiconque et se retrouver dans le même habitat avec un Indien aux mœurs si différentes et ne parlant pas un traître de mot de français relève de l’exploit.

Et pourtant, dans l’impossibilité de mettre la main sur la famille d’Ajit, malgré des efforts plus que louables, Pierre a fixé un délai de 7 jours à Ajit pour trouver une solution ou dégager.
Poelvoorde interprète son rôle avec brio et laisse entrevoir une sensibilité qu’un tel personnage ne saurait montrer à la face du monde. Pitobash est quant à lui incroyable avec ses mimiques et ses airs de chien battu à qui l’on donnerait tout pour ne pas le laisser tomber. C’est Alexandra Lamy qui se trouve dans la peau de Jeanne, cette agricultrice nature qui ne sait pas pourquoi elle aime cet homme qui ne la regarde même pas, mais qui va s’entêter jusqu’au bout. Un trio brillant qui n’a à aucun moment démérité.
Le fait qu’il n’y ait pas de sous-titrage des dialogues de Pitobash nous met dans la situation de Pierre et donne la mesure de la relation qui peut s’instaurer. Lorsque la parole fait défaut, il ne reste que les gestes et les émotions comme langage.
Tourné vers les relations humaines, ce film est une jolie comédie qui fait du bien en ces temps si tourmentés. 

  • De Héctor Cabello Reyes
  • Avec Benoît Poelvoorde, Pitobash, Alexandra Lamy
  • Océan Films
7 jours pas plus : une comédie charmante
4.0Note Finale