Cette reprise de la série télévisée populaire des années nonante est intéressante malgré un humour plat et vulgaire. Cette comédie sexy, pleine d’action vous rappellera de bons souvenirs…

À «Esmerald Bay» on sélectionne chaque année, les futurs gardiens de plage pour la saison estivale. Les trois meilleurs candidats rejoindront l’équipe de Mitch Buchannon. Ce gardien musclé et bronzé est une star dans la région. Il compte plus de 500 sauvetages à son actif. C’est lui qui arbitre généralement les épreuves et choisit les éléments les plus prometteurs.

Cette année, Matt Brody, une star olympique de natation fait partie des prétendants au poste de sauveteurs. Forcé d’intégrer directement le jeune sportif égocentrique dans le groupe pour des raisons financières et de marketing, notre héros met tout en oeuvre pour le décourager.

Un autre participant pose problème. C’est Ronnie Greenbaum. Amoureux fou de la belle et sexy C. J. Parker (la bombe qui court au ralenti), ce volontaire enveloppé, mais motivé, se ridiculise constamment devant les autres concurrents…

«Baywatch» c‘est l’élite parmi l’élite. Il faut de nombreuses qualités pour être un bon sauveteur. Les candidats vont être mis à l’épreuve dans un parcours initiatique. Seuls les meilleurs et les plus volontaires vont passer. Il ne s’agit pas d’un boulot comme les autres. Chaque petit coup de fatigue peut être fatal. Les missions des garde-côtes sont variées. Contrôle des maraudeurs (pickpockets), annonce des éventuels dangers et interventions en tous genres.

Victoria, une femme richissime, vient de racheter le club chic de la région. Cette businesswoman intrigue nos héros, ils la soupçonnent d’être à la tête d’un vaste trafic de stupéfiants.

Seth Gordon, réalisateur de «Baywatch» a fait ses débuts comme documentariste avec «The King of Kong» consacré meilleur documentaire dans plusieurs festivals. En 2012, il a produit «Unfeated», lui aussi oscarisé. Le cinéaste a également mis en scène «Comment tuer son Boss» en 2011, «Mitt» et «Arnaque à la carte» en 2013, «Finding Keepers» en 2015 et «Gleason» un an plus tard.

Le tournage de «Baywatch» a démarré en février 2016 dans les états de Floride et de Géorgie. L’équipe du film a posé ses caméras dans la ville côtière de Savannah et sur la plage paradisiaque de Tybee. La mission du chef décorateur était de recréer Emerald Bay tel que les fans la connaissaient.

L’intrigue de «Baywatch» en plus d’être tirée de la série originale, se base également sur le spin-off de cette dernière: «Baywatch Nights» alias «Mitch Buchannon, un privé à Malibu», en version française. Dans cette dernière, le sauveteur campé par David Hasseloff s’est reconverti en détective privé. Le show ne dura que deux saisons, mais il fût fort apprécié par les fans. 

Avant que la sexy Alexandra Daddario ne soit choisie dans le rôle de Summer Quinn, le réalisateur a considéré de nombreuses autres actrices. Il en est de même pour Zac Efron qui a été choisi par le cinéaste pour se glisser dans le short de bain de Matt Brody après des essais de Justin Timberlake et Justin Bieber. Jessica Simpson a d’abord été pressentie pour incarner la blonde pulpeuse C.J. Parker, avant que le rôle ne soit finalement tenu par la sculpturale Kelly Rohrbach. Tous jouent très bien et ne manquent pas d’atouts.

David Hasselhoff et Pamela Anderson font aussi partie du casting, les deux stars de l’époque n’ont pas trop vieilli. Ils font une brève apparition remarquée.

Le réalisateur Seth Gordon nous offre une production moderne et dynamique mais assez indigeste. Le niveau du film se veut très bas, en particulier les dialogues. On rigole un moment du ton irrévérencieux et des sous-entendus sexuels, puis on se lasse de cet humour juvénile américain. Cette comédie n’est pas la pire reprise d’Hollywood, mais elle est de loin, pas l’une des meilleures.

La Bande Originale du film est composée tubes plus ou moins actuels. On y trouve: « Get free » de Major Laser, «Easy » de Lionel Richie«Gazolina» et «Boomerang» de With The Quickness«Hypnotize» de Notorious B.I.G. et «No Lie» de Sean Paul.

Ce Blu-Ray contient en bonus: les scènes coupées, le Bêtisier et quelques documentaires: «Pousuivre l’héritage»«A la rencontre des sauveteurs» et les «cascades du film».

 

  • Réalisateur: Seth Gordon
  • Scénaristes: Damian Shannon & Mark Swift.
  • Avec: Dwayne Johnson (Mitch Buchannon), Zac Efron (Matt Brody), Alexandra Daddario (Summer Quinn), Priyanka Chopra (Victoria Leeds)

 

Alerte à Malibu : de la frime, des muscles et des bombes !
2.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires