Le monde à la fin du 26ème siècle est divisé en deux couches distinctes : l’élite vivant sur une ville flottante Zalem et les autres dans la poussière et la misère du sol dans un lieu nommé Iron City ou la Décharge. Parmi ces rebus de l’humanité, le docteur Ido Dyson, ou Daisuke pour le manga d’origine, est un chirurgien orthopédiste spécialisé dans les greffes mécaniques et de fait, des cyborgs. Par manque de moyens, il cherche régulièrement les pièces de rechange dans la grande déchetterie à ciel ouvert. C’est ainsi qu’il trouve une partie du haut du corps d’une cyborg à la technologie vieille de 300 ans.


Issu du manga japonais Gunnm, signifiant « le rêve d’une arme » de Yukito Kishiro paru en 1990, traduit Alita : Battle Angel pour les Etas-Unis, cette interprétation est relativement fidèle pour ce qui est de la trame de fond et du casting. Cependant, une certaine liberté a été choisie quant au contenu scénaristique, à la chronologie des événements ainsi qu’à leur déroulement.

Le film, et cela se comprend aisément, possède un rythme bien plus soutenu que l’œuvre d’origine qui prend littéralement son temps pour mettre en place l’univers de Ido et de Gally (nom d’origine d’Alita). Il est fort agréable et très inattendu, même si le projet tenait à cœur depuis bien des années à Guillermo del Toro puis à James Cameron au départ, de retrouver propulsé sur le devant des blockbusters un ancien manga si peu connu du grand public. La preuve en est, une fois de plus, que les perles émergent des décharges.

Côté réalisation, Robert Rodriguez se montre à la hauteur du défi et nous offre un premier opus captivant, riche en informations et en effets spéciaux. Les combats sont spectaculaires, les décors et les costumes grandioses. On plonge réellement dans les pages de Gunnm dès les premières secondes du film. Un délice ! Le motorball est également un élément important de la destinée d’Alita, bien qu’il ne soit qu’effleuré pour l’instant. Pour situer, ce premier épisode se réfère à peu de choses près aux deux premiers volumes de la série, sans parler des suites que sont : Gunnm Last Order et Gunnm Mars Chronicles.

Pour les amateurs de frissons, de science-fiction et de steampunk, c’est une réussite autant que pour les fans encore adeptes du genre. Pour les autres, c’est au mieux un excellent film d’action futuriste, au pire un tour de montagnes russes. Dans tous les cas, une grande baffe à l’américaine par un maître de l’action glauque.

À noter, le plaisir non dissimulé des forces qui constituent la grandeur des héroïnes féminines que l’on ne voit pas venir. À l’instar de Ripley dans Aliens ou encore de Cherry dans Planet Terror, les femmes explosent dans ce qu’elles font de meilleurs. À suivre avec impatience !

Alita: Battle Angel
USA   –   2017   –   Action/Aventure/Romance
Réalisateur: Robert Rodriguez
Acteur: Christoph Waltz, Mahershala Ali, Ed Skrein, Eiza González, Rosa Salazar, Lana Condor
20Th Fox
13.02.2019 au cinéma

"Alita Battle Angel" : Le Futur sombre de l’Humanité
5.0Note Finale