Le réalisateur, Guillaume Maidatchevsky nous raconte l’histoire du jeune Ailo. Né en Laponie, ce petit renne doit vite apprendre les bases pour survivre dans un milieu hostile.


Réalisateur de films animaliers, Guillaume Maidatchevsky travaille pour des sociétés de production indépendantes et des chaînes de télévision mondiales (France2,  National Geographic, France5, ZDF). Biologiste de profession, son expérience de la nature l’a motivé à faire des documentaires.

Après « Living with the wolves », « The fate of a king » « Wild Farming » et la série « J’ai marché sur la terre » le cinéaste nous offre, une fois de plus, une création pleine d’émotion et de tendresse.

Adelbert est le narrateur de l’histoire. Sa voix est agréable à l’écoute. Le texte qui accompagne les images a été minutieusement étudié pour être adapté à tous les publics, y compris les enfants.

C’est en Laponie, non loin du cercle polaire que commence cette histoire. Au milieu d’un troupeau de rennes, dans les hauteurs d’une région immaculée, s’agite la mère d’Ailo. Elle sait que son petit va naître prochainement. Pour lui donner toutes les chances de survie, elle prépare le terrain et réfléchit à la meilleure manière de lui apprendre le monde.

La vie d’un jeune faon n’est pas aisée. Il a cinq minutes pour apprendre à tenir sur ses pattes, cinq minutes pour apprendre à marcher et encore cinq minutes pour savoir nager. Si le petit n’y arrive pas dans les temps, il est condamné !

Les images sont magnifiques. Nous assistons en direct à la naissance du petit. Cachée dans les arbres, la femelle renne s’active. Elle angoisse à l’idée de perdre le troupeau qui est presque toujours en mouvement.

Ailo est un battant, il passe tous les tests avec succès. Curieux de nature, le petit animal s’intéresse à son environnement et aux mystérieuses bêtes qui l’entourent.

Pendant une heure et demie, nous admirons ses progrès et découvrons son monde. Les espèces sont nombreuses dans le Grand Nord. Mis à part les terribles loups et les rapaces (Faucons et Harfang des neiges) qui sont ses ennemis héréditaires, nous trouvons des animaux plus sympathiques comme l’hermine, le glouton « Wolverine », le lièvre arctique et les renards polaires. Cette faune magique est étudiée de près par le réalisateur, qui nous en apprend énormément sur leur manière de vivre.

L’écosystème de la toundra a pour particularité l’existence d’une strate végétale unique composée d’herbacées, principalement de lichens. C’est la nourriture vitale des rennes sauvages.

« Le Voyage d’Ailo » est un nouveau documentaire animalier qui plaira à tous. Ce conte initiatique, nous fait découvrir les paysages des fjords norvégiens et la taïga finlandaise. Le cinéaste a passé des années sur le script puis il a vendu les droits de son flm en Europe et en Asie (Chine, Japon). Projeté en avant-première en Finlande à Noël, le film prévoit d’atteindre 100 millions de spectateurs dans le monde.

La société de production finlandaise, MRP Matila Röhr a beaucoup contribué à la réussite de cette création. Ils connaissent parfaitement l’Arctique et leurs conseils ont été précieux.

Le tournage s’est déroulé dans les régions de Posio (Riisitunturi National Park) et Utsjoki. Guillaume et son équipe ont été surpris de voir que la nature lapone prenne autant d’ampleur. Elle est devenue, petit à petit, un personnage à part entière dans le film. Cette région sauvage faite de sculptures de neige et de vastes forêts de conifères est unique au monde.

Aïlo : une odyssée en Laponie (Ailo’s Journey)
USA   –   2017   –   Documentary
Réalisateur: Gaël Nouaille
Acteur: Aldebert
Ascot Elite
20.02.2019 au cinéma

"Ailo – Une odyssée en Laponie" : Renne des neiges !
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires