En 2017, un long-métrage créa la surprise générale lors de sa sortie en salle : « Happy Birthdead ». 2 ans plus tard, sa suite est diffusée dans les cinémas et paraît tout autant prometteuse. Malheureusement, le 2ème opus demeure brouillon et dévie trop de l’idée de base.


Tree est à présent heureuse et vit le parfait amour aux côtés de Carter. Elle pensait vivre d lui de cette manière pendant longtemps encore, dans un pur sentiment de bien-être et de sécurité. Mais tout se compliqua lorsqu’elle fut projetée dans une sorte de dimension parallèle à ses dépens. Donc en plus d’éviter de mourir, d’avoir cette impression de déjà vécu et de revivre sans cesse sa journée, elle devra affronter de nouveaux ennemis et comprendre ce qu’il lui arrive. Ce qui ne sera pas évidemment, sans danger…

Si l’histoire de base semble aussi alléchante et novatrice que le volet précédent, seules les 15 premières minutes d’ « Happy Birthdead 2 You » en valent la peine. En effet, le récit change d’approche si vite et fréquemment, qu’il sera très difficile pour le public de comprendre véritablement les mésaventures de « Tree ». Ce revirement est certainement dû au nouveau metteur en scène et scénariste : Christopher Landon (un des enfants de Michael Landon ayant joué dans la série « La Petite maison dans la prairie »). Car le cinéaste a soit trop modifié l’histoire originale, soit il n’a pas vraiment bien cerné les principes de l’opus de 2017 avec son côté drôle, sanglant et horrifique.

Pourtant, son expérience professionnelle en matière d’horreur aurait dû l’aider davantage puisqu’il a écrit une douzaine de scripts (notamment « Paranormal Activity 2« ) et avec son attachement auprès de la société « Blumhouse Productions », sa ligne de conduite aurait pu être montée avec davantage d’efficacité. De plus, entre les effets numériques, l’ajout de rôles inutiles, le surplus de romantisme et le cruel manque d’hémoglobine, ce doux mélange donne une œuvre cinématographique beaucoup trop gentille et mielleuse.

En fait, la véritable plus-value d’ « Happy Birthdead 2 You » reste le personnage principal interprété par l’excellente Jessica Rothe (« La La Land« ). Endossant son rôle pour la seconde fois, sa palette d’émotions s’est peaufinée à merveille. Ceci principalement, grâce à son faciès et regard qui lui permettent d’exprimer des sentiments avec plus d’aisance, d’intensité et de profondeur. Néanmoins, si l’actrice arrive à améliorer parfois la qualité du long-métrage, la trame et les séquences filmées dévalorisent la performance de Jessica Rothe également très rapidement.

Quoiqu’il en soit et contrairement à ce que les aficionados d’angoisse et d’horreur pourraient espérer, « Happy Birthdead 2 You » est parfaitement adapté à la période de l’année, soit la Saint-Valentin.

Si le succès demeure également au rendez-vous comme en 2017, il est fort à parier qu’un 3ème volet s’élaborera. D’autant plus que la trame d’ « Happy Birthdead 2 You » évoque fortement cette possibilité. Un choix très discutable, car l’idée scénaristique serait surexploitée et perdrait définitivement tout son charme. Cependant et à l’exemple de la franchise « Paranormal Activity », ces développements continus n’empêchent pas forcément le succès d’être autant présent.

En définitive, cette réalisation demeure sympathique, divertissante et plaira probablement plus aux spectateurs-trices appréciant les films contenant davantage de romance. Pour le reste du public, mieux vaut s’arrêter sur la belle surprise de l’opus antérieur et éviter cette suite.

 

Happy Death Day 2U
USA   –   2019   –   Thriller
Réalisateur: Jason Blum
Avec : Jessica Rothe, Israel Broussard, Suraj Sharma…
Universal Pictures
13.02.2019 au cinéma

Happy Birthdead 2 You : Un changement d'atmosphère trop drastique...
3.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires