6 C
Suisse
23 novembre 2020

S'abonner au magazine

Bad Moms 2 : Le Noël grinçant

-

La période des fêtes de fin d’année arrive tantôt et déjà Hollywood distribue des pseudo-comédies ennuyeuses et assommantes propres à ce sujet. Bad Moms 2, la suite de Bad Moms sorti en 2016, entre tout à fait dans ce genre de catastrophe.


Comme bons nombres de mères de famille, Amy, Kiki et Carla ressentent l’angoisse liée à l’arrivée de Noël. Pour elles, tout doit être parfait afin que cet évènement se déroule du mieux possible pour leurs enfants. Que ce soit au niveau des cadeaux, de la décoration, de la cuisine et des préparatifs, il faut se sentir prêtes à tout et à temps… Sauf que simultanément, leurs mères respectives s’invitent à leurs fêtes et que toutes les complications se multiplient par 10 ! Usées par les caprices de ces invitées indésirées, le trio décide de se prendre en main et d’exprimer ce qu’elles désirent pour leur Noël.

Encore mieux doté au niveau du casting que dans le premier opus, Bad Moms 2 est pourtant catastrophique. Autant au niveau du scénario que pour l’humour. La trame tente vainement de transmettre un message positif aux femmes qui s’investissent trop dans les préparatifs de Noël. Mais cette idée aussi intelligente soit-elle à la base, manque de pertinence parce que la lutte des héroïnes leur permettant de vivre Noël comme elles le souhaitent, se noie dans les plaisanteries douteuses et lourdes. Quant à la guerre menée contre leurs mères, elle n’est guère plus efficace et tout autant et lassante. Le plus simple aurait en effet été qu’elles expriment leurs envies dès le départ au lieu d’essayer d’en briser d’autres.

Derrière les caméras, le public retrouve les mêmes réalisateurs que le premier volet. Déjà impliqué pour l’amusante trilogie « Very Bad Trip », ils ne cessent toutefois d’employer l’humour graveleux dans leurs comédies et cela en devient sérieusement agaçant. Le casting principal séduit très peu quant à sa performance. Mila Kunis, en tête d’affiche, donne l’impression de ne plus savoir où diriger sa carrière. Regrettable, car sa prestance lui permettait de jouer tout autant au sein de films sérieux comme « Black Swan », que d’amuser follement les spectateurs avec un ours en peluche qui parle. L’arrivée de Susan Sarandon (« Cloud Atlas »), l’une des mères du trio, ne change pas le côté morne de « Bad Moms 2 ». Elle a beau être transformée en mère plus dévergondée que les deux autres, son interprétation passe limite sachant la grande carrière qu’elle a (eu).

Parmi les 3 mères, endossant presque le rôle de belles-mères, c’est l’actrice Christine Baranski qui remonte très légèrement le niveau du long-métrage. Peu connue du grand public en Europe, elle incarne pourtant bien la maman de Léonard dans la série « The Big Bang Theory ». Malheureusement, le caractère de son personnage pour cette suite manque de mordant et son immoralité n’est pas assez développée.

Si en 2016 « Bad Moms » était plutôt amusant et sympathique (le film a récolté plus de 180 millions de dollars), il est décevant de constater que les belles petites révolutions dirigées par ce trio de mamans se soient nettement affaiblies. Peut-être parce que « Bad Moms 2 » est trop rapproché du premier volet. Contenant une vulgarité inadaptée par rapport aux fêtes de Noël, ce second opus n’exprime plus autant bien l’esprit de rivalité entre femmes et surtout le stress qu’une famille peut déclencher. Les actrices donnent souvent l’impression de s’être engagées juste pour l’attrait financier et non-scénaristique.

Très sincèrement, aller voir « Bad Moms 2 » est risqué. Car même les personnes appréciant les films relayant les fêtes de fin d’année en seront irritées au vu de l’intensité visuelle bien américaine. L’humour grinçant et répétitif fatiguera vite le public, même les plus entreprenants. Il est possible que les adolescent-e-s apprécient un peu plus le genre, mais malgré tout il restera très peu divertissant. Tout, comme l’a été « Joyeux Bordel ! » l’année passée, « Bad Moms 2 » créera un fossé entre les traditionnelles fêtes familiales et la fiction.

Bad Moms 2
USA   –   2017   –   Comedy
Réalisateur: Jon Lucas, Scott Moore
Acteur: Mila Kunis, Kristen Bell, Kathryn Hahn
Impuls
29.11.2017 au cinéma

 

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

« Mank » : Les trois vœux du génie

Une écriture au cordeau, une interprétation brillante et une mise en scène parfaite. Accaparé par la production et la réalisation de plusieurs épisodes de deux...

Mais im Bundeshuus – Le génie helvétique

Une commission parlementaire élabore une loi sur le génie génétique. L’équipe du film interroge les parlementaires à la sortie de leurs réunions à huis...

FILMAR : La 22e édition en ligne!

Des films pour résister, s’informer, s’enthousiasmer et ne pas oublier Suite aux mesures adoptées par les autorités genevoises dimanche 1er novembre à Genève, le...

Les hirondelles de Kaboul – le prix de la liberté

Une ville ravagée, des ruines et des pierres partout, c’est Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, en été 1998, alors qu’elle est occupée par les...

« Alpha » : Surprenante amitié !

Le dernier long-métrage d’Albert Hughes nous fait découvrir la vie de nos ancêtres du Paléolithique supérieur. Un jeune chasseur abandonné par les siens se...

SUIVEZ-NOUS

4,154FansLike
10,000FollowersFollow
752FollowersFollow
645SubscribersSubscribe