Né le 23 mai 1985 à Mortain dans la Manche, Baptiste Lecaplain est un humoriste qui vient nous gratifier de son second spectacle après un grand succès avec « Baptiste Lecaplain se tape l’affiche ».

Enregistré à l’Olympia les 13 et 14 janvier 2017, ce one man show est un savoureux mélange d’anecdotes personnelles adaptées. Baptiste Lecaplain revient sur ses origines en démarrant par sa vie de bébé, puis de petit enfant, pour grandir et devenir enfin l’adulte que nous pouvons voir sur scène.
Nous découvrons ainsi l’importance de sa mère tout au long de sa vie, celle qui l’aura mis en garde contre les pédophiles pour ensuite lui corriger ses lettres d’amour et plus tard, ses sextos. Son premier amour, « Chloé » qui sera aussi sa première déception amoureuse, sera souvent évoquée dans le spectacle de même que « David » celui qu’elle lui aura préféré pour en faire son mari.
Les animaux sont également en bonne place dans ce show, puis qu’il est question de chiens, de chats, de taupe, de cobra et même de kangourou livreur de pizzas.
Tout au long de ses pérégrinations, Baptiste aura pu compter sur l’appui de son copain Bastien avec lequel il a des dialogues quelque peu « crus ». 
Des gags souvent en dessous de la ceinture, quelques grossièretés, mais plutôt du genre de celles usitées dans le langage courant des jeunes, des histoires absurdes, c’est en gros ce que nous réserve ce nouveau spectacle. L’humoriste est vêtu d’un jean et d’un pull noir ce qui, malheureusement, ne donne pas un bon effet visuel, puisque le fond de la scène est lui aussi très sombre.
Baptiste Lecaplain est très dynamique sur scène, il bouge et gesticule beaucoup. Il accompagne ses mimes et ses dialogues avec les différents personnages de son spectacle avec beaucoup d’exubérance et peut-être un peu trop de fortes envolées vocales. 
Il est considéré par Gad Elmaleh comme « le meilleur de sa génération » (source Wikipédia).

  • De Baptiste Lecaplain, Benjamin Guedj
  • Mise en scène : Aslem Smida
  • Avec Baptiste Lecaplain
  • Produit par Thierry Suc – TS3
  • Universal
Baptiste Lecaplain – Origines
4.0Note Finale