L’histoire se déroule à la fin du XVIIIe siècle. Belle est une jeune fille rêveuse, assidue de littérature, qui vit seule avec son père, un vieil homme original qui l’adore. 

La Belle et la Bête

Ils vivent dans un petit village en France. Alors qu’il devait livrer un objet de sa création, le père de Belle se perd dans la forêt et trouve refuge dans le château de la Bête, qui le capture et le jette au cachot, le condamnant à y rester pour toujours. Mais Belle n’accepte pas que son père soit retenu prisonnier et prend sa place. La Bête, qui est en réalité un prince ayant fait l’objet d’une malédiction, n’a plus que très peu de temps pour arriver à se faire aimer afin de rompre le mauvais sort et redevenir humain. 
Emma Watson campe le rôle de Belle d’une manière souvent statique et peu émouvante. La Bête est jouée par Dan Stevens et il faut reconnaître que le grimage est particulièrement réussi. Il lui manque peut-être un peu de la méchanceté ou de la dureté qui caractérisaient la Bête dans des précédentes productions. L’amoureux un peu égocentrique de Belle, le beau Gaston, est interprété par Luke Evans. Et c’est Kevin Kline que nous retrouvons dans le rôle de Maurice, le père de Belle.
Les paysages et les décors sont magnifiques et reflètent bien ce qu’on a l’habitude de voir dans les films de Disney. 
Dans les bémols, il y a peut-être trop de chansons, c’est épuisant et on a l’impression de voir une comédie musicale plus qu’un film. Ce qui est étonnant aussi, c’est de voir des personnages ouvertement gays et des personnages d’origine africaine. Mais c’est peut-être un message que le film veut transmettre. 

  • Film réalisé par Bill Condon
  • Avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, Kevin Kline
  • Disney
La belle et la bête : une incroyable histoire d'amour !
3.0Note Finale