Belle-Fille : Une vie qui se Corse !

A lire aussi

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

La première comédie-dramatique de Mélanie Marcaggi est surprenante. On y trouve de l’humour, du suspense, des sentiments profonds, mais aussi des paysages grandioses et les traditions séculaires… Bienvenue en Corse !


Louise, est une femme de la quarantaine qui a mis de côté sa carrière artistique pour se consacrer entièrement à sa famille. Son mari et sa fille unique ne sont pas reconnaissants de son engagement personnel. Rodolphe la trompe sans se gêner et Manon traverse sa crise d’adolescence. Agacée par ce manque de considération, la mère de famille décide de partir seule en vacances sans avertir personne. Elle prend les billets d’avion que son mari avait prévu pour une escapade romantique ainsi que sa carte de crédit et décolle pour la Corse avec la ferme intention de se venger, mais le voyage prend une tournure insolite…

La Belle-fille est le premier long-métrage de Méliane Marcaggi qui avait déjà écrit pour le théâtre et participé au tournage de « Et toi ? », un court-métrage qu’elle a co-réalisé avec Jean-Marc Peyrefitte. Le film avait reçu suffisamment de retours positifs pour qu’elle se lance dans l’écriture d’un nouveau scénario. La réalisatrice a participé à une formation au Conservatoire Européen d’Écriture Audiovisuelle dédiée à la comédie. C’est là-bas qu’est né le synopsis de son film. Après de longs mois de travail, elle a pu mettre un point final au scénario. Le tournage n’a duré que six semaines, mais chaque réplique a été mûrement étudiée.

La cinéaste n’a pas de modèle absolu. Elle apprécie les comédies américaines indépendantes comme Juno, Tootsie et Little Miss Sunshine, mais elle aime avant tout le cinéma français, en particulier les comédies-dramatiques, parce qu’elles ont du fond et qu’on les regarde en s’impliquant affectivement. La réalisatrice a été influencée par Pagnol, Lelouche, Sautet et Yves Robert. Pour elle, une bonne comédie doit avoir de la profondeur et une dimension humaine.

Méliane connaît l’actrice Alexandra Lamy depuis plus de dix ans. Les deux femmes sont amies au quotidien. Il est intéressant de noter que le mari de la réalisatrice était un des scénaristes de la série télévisée Un gars / Une fille. Quand le projet de la belle-fille a été suffisamment avancé et le personnage de Louise bien défini, la cinéaste ne voyait vraiment personne d’autre qu’Alexandra pour l’interpréter. Il est vrai que le tempérament souriant, solaire, énergique mais aussi attachant de l’actrice donne une dimension supplémentaire au personnage principal. On apprécie particulièrement sa joie de vivre, son humour et sa gentillesse. A ses côtés, nous trouvons Thomas Dutronc, un acteur compositeur qui présentait les caractéristiques recherchées par Mélanie, à savoir : un charme fou, de l’humour, et quelque chose de fragile, d’évanescent. De plus, le fils de Jacques Dutronc et François Hardy est viscéralement attaché à la Corse, un atout supplémentaire pour son rôle dans le film. Au casting, nous trouvons aussi la célèbre comédienne, Miou-Miou qui joue admirablement sa mère.

Cette histoire, qui raconte le bouleversement affectif d’une mère protectrice devenue orpheline de son enfant a beaucoup interpellé la cinéaste. En se renseignant, elle a appris qu’il était très courant que des parents cherchent à créer le lien avec les dernières personnes qui ont croisé l’enfant qu’ils ont perdu, comme s’ils conservaient en eux une parcelle de sa vie ou qu’ils prolongeaient un peu sa présence.

Cette-comédie-dramatique familiale est intéressante pour plusieurs raisons. On ne se lasse pas des paysages de l’île de beauté, des traditions locales et des nombreux rebondissements d’un film qui se veut drôle mais aussi triste à la fois…

Belle-Fille
FR – 2020 – Comédie
De Méliane Marcaggi
Avec Alexandra Lamy, Miou-Miou, Thomas Dutronc plus
Pathé Films






- Publicité -

Heitere Fahne

En roue libre

Arthur, malédiction

L’Homme parfait

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -