15 ans déjà que le Black Movie propose aux cinéphiles de Genève et d’ailleurs une offre dépaysante et pointue, plutôt orientée auteur mais dans tous les genres, et très généreuse en cinéma asiatique (mais pas que !). Kate Reidy, co-directrice et programmatrice, nous dévoile comment l’équipe compte fêter cet anniversaire.

– 15 ans de festival, vous avez toujours votre âme d’adolescent ?
-L’âme d’adolescent est probablement ce qui caractérise le plus fondamentalement le festival Black Movie, éternellement romantique, rebelle et curieux.

– Etes-vous contente de l’évolution du Black Movie depuis ses débuts ?
– Absolument ravie et fière. En quelques années Black Movie est devenu un rendez-vous incontournable de la planète du cinéma d’auteur. La plupart des réalisateurs qui comptent sont passés ou passeront par Black Movie.

– Qu’avez-vous prévu de spécial pour fêter cet anniversaire ?
– Un programme rétrospectif dans lequel nous avons choisi les quinze films les plus marquants programmés au festival depuis 1999 ; une carte blanche à cinq des réalisateurs les plus chéris du festival à qui nous avons demandé de nous proposer le film d’un jeune auteur qu’ils souhaitent contribuer à faire connaître et une multitude de cadeaux et de surprises.

Black Movie 2014 : un ado en pleine santé !

Black Movie 2014 : un ado en pleine santé !

– Citez-nous quelques réalisateurs qui ont grandi avec le festival, dont vous avez accueilli les premières œuvres et qui sont maintenant reconnus ?
– Apichatpong Weerasethakul (présenté à BM pour la 1ère fois en 2005 ; Palme d’or à Cannes en 2010); Carlos Reygadas (présenté à BM pour la 1ère fois en 2006 ; Prix de la mise en scène à Cannes en 2007, Prix du Jury à Cannes en 2012), Tsai Ming-liang (présenté à BM pour la 1ère fois en 2006 ; Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise en 2013), Jia Zhangke (présenté à BM pour la 1ère fois en 2004 ; Lion d’Or à la Mostra de Venise en 2006), Hong Sangsoo (présenté à BM pour la 1ère fois en 2001 ; Léopard d’argent à Locarno en 2013), Amat Escalante (présenté à BM pour la 1ère fois en 2005 ; Prix de la mise en scène à Cannes en 2013), et aussi Bong Joon Ho, Park Chan Wook, Takashi Miike, etc.

– Vous avez deux festivals invités, un Coréen et un Chinois, pourquoi ces choix ? Comment les liens se sont créés ?
– Jeonju International Film Festival est un de nos festivals préférés, qui se tient chaque année en Corée du Sud et qui déploie une programmation pointue et pertinente.

Depuis plusieurs années ils produisent chaque année des films de moyen-métrage commandés à des auteurs émergents. Ces réalisateurs disposent d’un même budget, relativement modeste et profitent de cette opportunité pour produire des œuvres spontanées et décomplexées. Black Movie programme ces productions très régulièrement, étant donné que les réalisateurs participants sont parmi ceux qui nous intéressent.

Black Movie 2014 : un ado en pleine santé !

Black Movie 2014 : un ado en pleine santé !

Quand au Beijing International Independant Festival, nous leur avons proposé une carte blanche, lorsque nous avons appris que cette manifestation avait été censurée la veille de leur ouverture en septembre par les autorités, ce qui nous paraît inacceptable.

– Au niveau programmation et invités, avez-vous déjà quelques noms à donner à nos lecteurs impatients et curieux ?

– Hmmm… La programmation est à bout touchant, je peux toutefois assurer que nous allons présenter les nouveaux films de Hong Sangsoo, Johnnie To ou encore Tsai Ming-Liang, et aussi que les spectateurs pourront découvrir dans notre programme anniversaire des œuvres exceptionnelles et rares, le détail est à suivre très très prochainement !

Black Movie 2014
Genève
Du 17/01 au 26/01

www.blackmovie.ch