Brooklyn est le surnom de Lionel Essrog, l’un des détectives orphelins que Frank Minna a pris sous son aile. Lorsque son mentor se fait descendre suite une transaction foireuse avec la mafia politique, Brooklyn sent immédiatement qu’il y a anguille sous roche. Il se donne alors comme mission d’élucider l’affaire afin de comprendre et de venger la mort de son ami. Malgré la résistance de ses collègues, Il va déployer des stratégies et des manigances qui sont à la hauteur de sa maladie de Gille de la Tourette. Le monde de la nuit et des clubs de Jazz des années 1950 s’ouvrent alors à lui d’une manière surprenante.

Un film d’Edward Norton explore le New York des années 1950 avec sa révolution politique d’expansion de logements et d’industrialisation avec ce que ça engendre de pauvreté et d’injustice. En soulevant le thème hélas récurrent des hommes politiques vénaux et aveuglés par leur ambition quitte à écraser ceux qui ne les suivent pas, Edward Norton signe un scénario et une réalisation pleins de génie, d’humour et de glamour. Le fait d’intégrer un personnage qu’il incarne souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette est une idée originale qui ouvre une dimension sur le handicap qui tend à l’effacer au fil des minutes du film.

L’ambiance glauque et chaude des clubs de Jazz forme une grande partie de l’ambiance et plonge le spectateur dans un univers familier et confortablement dérangeant. On se prend également rapidement d’affection pour le personnage d’Edward Norton qui, au-delà de son syndrome, affronte la vie, les autres et son époque avec courage et humilité paradoxalement à son caractère tenace et déterminé. Willem Dafoe chausse les souliers d’un personnage plus attendrissant que l’ensemble de ses rôles  et force est de constater que ça l’embellit et le rend plus séduisant encore.

Le casting est certes une allée brillante de talents incontestés, mais c’est aussi un déploiement grandiose de techniques de jeu, de compréhension et de maîtrise des personnages ainsi que de leur univers connu comme de leur mythologie.

Ce film rappelle les polars anciens avec des héros portés à l’affiche par Bogart par exemple. Même si la fragilité de la ligne de protagonistes les abîme plus ici que leurs aînés. L’époque explique certainement cela.

Brooklyn Affairs (Motherless Brooklyn)
USA   –   2019   –   Crime
Réalisateur: Edward Norton
Acteur: Willem Dafoe, Bruce Willis, Edward Norton, Bobby Cannavale, Leslie Mann, Alec Baldwin, Gugu Mbatha-Raw, Ethan Suplee, Fisher Stevens, Dallas Roberts
Warner Bros
04.12.2019 au cinéma

"Brooklyn Affairs" : Polar, Jazz et Gilles de la Tourette
5.0Note Finale