BROS – Romance et Paillettes à la new-yorkaise

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

La fierté d’être célibataire résiste-t-elle vraiment face au coup de foudre ? Malgré les embûches de la vie, la vie nocturne new-yorkaise et sa sexualité plus qu’assumée, Bobby doit composer un autre genre de musique à base de testostérone, de stéroïdes et, qui sait, d’amour. La partie ne fait que commencer.


Bobby Leiber est un quarantenaire célibataire et très occupé par ses podcasts et ses écrits engagé pour la culture LGBTQ+. Il participe à l’élaboration d’un musée d’histoire de cette culture à New-York. Un soir, il rencontre Aaron qui ne lui envoie pas les messages habituels de drague auxquels il est coutumier. Une romance qui n’en est pas vraiment une s’installe entre eux qu’ils le veuillent ou non..

Une comédie romantique bourrée de clichés sans genre particulier. Il ne faudrait pas se tromper de film en pensant voir une illustration réaliste de la vie des personnes LGBTQ+ moderne rêvée et non fantasmée. Bien que les personnages ne cessent d’épier les comportements hétéro-normés, ils y plongent tête la première. On peut comparer le scénario et la réalisation à Sex and the City pour les Queers. Le jeu de cache-cache qui se trame entre les deux personnages principaux est tout autant pénible que dans une comédie du même type hétéro. Est-il à ce point nécessaire de différencier les orientations sexuelles de chacun ? Oui, l’humain est le même partout dans sa nature profonde. Les mêmes angoisses de rester seul, les mêmes besoins de parader pour trouver la perle rare, les mêmes espoirs d’originalité et enfin les mêmes déceptions lorsque le voile de la nouveauté retombe. Il est un point commun à toutes les comédies romantiques : le bonheur se gagne sans et eaux. Ne serait-il pas préférable de cesser de rire du malheur des uns pour envoyer enfin les bons exemples de communication, de vérité et de simplicité dans les relations amoureuses ?

Tout au long du visionnage, les mines bougonnent des uns et les comportements irrespectueux des autres occupent la durée impartie à un long-métrage sans nous propulser dans un sentiment de satisfaction. Dans la comédie, il y a une notion d’humour où on espère rire ou en tout cas sourire. Cette notion basique est stimulée avec tellement de parcimonie que la fin est libératrice et soulage le cerveau. Libre à vous de vous concentrer sur l’aspect faussement moderne et cool que véhicule encore parfois les fenêtres LGBTQ+. Mais ce n’est pas parce que l’univers social est différent que c’est plus intéressant.

Bros (Frères)
US – 2022 – 115 – Comédie romantique 
Réalisateur:Nicholas Stoller 
Acteur:Billy Eichner, Luke Macfarlane, Guy Branum, Miss Lawrence, TS Madison, Dot-Marie Jones, Jim Rash, Eve Lindley, Monica Raymund, Guillermo Diaz 
Universal Pictures
19.10.2022 au cinéma

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -