Avec ce long-métrage, Don Chaffey signe un film peu mémorable, composé d’acteurs mal choisis


Western britanno-américain des années septante, avec un mélange de races peu convaincant. Ben,  est un militaire déserteur afro-américain, accusé du meurtre du mari (officier supérieur) de sa maîtresse. Il s’enfuit alors dans le désert et tombe sur l’ « Indien ». Il va commencer par le martyriser et l’humilier, avant que leur relation ne devienne apprivoisée. Ils décident de faire un bout de chemin ensemble. Ils vont tomber sur des chasseurs de prime, des Mexicains, mais aucun ne leur survivra. Comme butin de ces derniers, ils vont récupérer des poulets, dont Charley le Borgne ! L’Indien va s’y attacher et tenter tant bien que mal de l’apprivoiser…

Deux personnages mal assortis, un indien taiseux et pacifiste, puis un soldat noir grande gueule assez antipathique. Richard Roundtree campe le rôle de Ben, quant à Roy Thinnes, il joue l’indien avec une dentition peu convaincante…On ne reconnaît guère le David Vincent des « Envahisseurs » ! Un long-métrage tourné entièrement dans le désert, des dialogues grossiers et peu sympathiques, un film qui n’aura pas marqué son époque. En anglais, sous-titré français.

Charley le Borgne
Réalisé par Don Chaffey
Avec Richard Roundtree, Roy Thinnes, Nigel Davenport, Jill Pearson et Aldo Sambrell
Artus Films

 

"Charley le Borgne" : un film pour les oubliettes
1.0Note Finale