A Dafen, quartier de la ville chinoise de Shenzhen, la plupart des 10 000 habitants vivent de la peinture. Le chiffre d’affaires annuel atteint 65 millions de dollars. Dans de petits ateliers familiaux débordant d’animation sont produites en continu des copies à l’huile de chefs-d’œuvre de la peinture occidentale. Chacun a son domaine de spécialisation. Xiayong Zhao copie des œuvres de Vincent van Gogh, sans jamais avoir vu les originaux, et vend par un commanditaire à Amsterdam les « Tournesols », « Nuit étoilée » ou « Autoportrait à l’oreille bandée et à la pipe ». Sa famille a copié pas moins de 100 000 fois des œuvres de van Gogh. Chaque mandat mobilise l’ensemble de la famille pour trouver la touche juste – une touche que Xiayong Zhao aimerait une fois contempler en vrai. Un jour ce rêve devient réalité: il visite le Musée van Gogh à Amsterdam, une expérience qui va bouleverser sa vie.

CHINA’S VAN GOGHS est bien plus qu’un portrait émouvant de Xiayong Zhao et de sa famille: c’est un essai intelligent à multiples facettes sur l’art et le travail, sur la recherche de l’épanouissement et sur le chemin qui y conduit.

China’s van Goghs
CHN   –   2016   –   80 Min.   –   Documentary
Réalisateur: Haibo Yu, Kiki Tiangi Yu
CinéLibre
07.03.2018 au cinéma

Articles similaires