Le Ciné-club universitaire de Genève, vous propose une sélection de chefs-d’œuvre où l’image, modelée par Raoul Coutard, chef opérateur mythique de la Nouvelle Vague, s’impose avec force comme la base d’un cinéma vrai et sans artifices.


Ancien soldat d’Indochine devenu chef opérateur mythique de la Nouvelle Vague, Raoul Coutard participa au renouveau du cinéma français des années 60. Aux côtés notamment de Godard, Truffaut, Schoendoerffer et Costa-Gavras, il sut mettre son talent au service d’univers riches et profonds. Les membres du Ciné-club de l’université de Genève vous proposent une sélection de chefs-d’œuvre où l’image s’impose avec force comme la base d’un cinéma vrai et sans artifices.

De Jean-Luc Godard avec « À bout de souffle » à Philippe Garrel et son film « La naissance de l’amour », en passant par l’incontournable « L’emmerdeur » d’Edouard Molinaro, ce début d’année, le Ciné-Club propose à nouveau, une sélection de films et de réalisateurs très pointu mais accessibles à tout public ou pour ceux qui veulent connaître les origines du cinéma. Les films que vous pourrez encore découvrir au moment où vous lirez ces lignes sont encore nombreux mais voici une sélection de films à ne pas rater :

11 février : L’emmerdeur (Édouard Molinaro, 1973)
Molinaro adapte à l’écran une pièce de Francis Veber, poursuite des mésaventures de l’éternel François Pignon. Jacques Brel, touchant de maladresse, y importune sans le savoir un Lino Ventura glacial dans une mise en scène épurée qui laisse toute la place à la comédie. Derrière les rires, on sent poindre un profond désespoir.

4 mars :  Jules et Jim (François Truffaut, 1962)
Truffaut réussit à faire d’une histoire scandaleuse une fable amoureuse remplie de légèreté, d’insouciance et d’allégresse. La jeunesse des acteurs se marie à merveille avec la beauté des paysages et la virtuosité du conteur. Rarement le bonheur d’un tournage se sera aussi bien fait sentir à l’écran.

25 mars : Z (Costa-Gavras, 1963)
À l’origine adaptation d’un roman de Vassilis Vassilikos évoquant les débuts de la dictature des colonels, ce film tout en sobriété et en tension dramatique prend les dimensions d’une fable politique doublée d’un conte moral. Costa-Gavras y livre une leçon de cinéma engagé.

Tarifs: 1 entrée CHF 8 / 3 entrées CHF 18 / abonnement CHF 48
Infos et programme complet sur : culture.unige.ch/cineclub/raoul-coutard

Dans l’ombre de la nouvelle vague : Raoul Coutard
Du 7 janvier au 25 mars 2019
20h – Auditorium Arditi – Genève