Nos amis de nanarland sont décidément insatiables ! Non contents d’être le site de référence du nanar, de proposer tous les ans une nuit d’exception en partenariat avec la Cinémathèque Française (la très prisée Nuit Excentrique), d’avoir leur émission sur le site d’Allociné, de participer à notre Nanar Party genevoise, ils cherchent désormais à envahir nos dvdthèques ! Tels les méchants ninjas des films de Godfrey Ho, ils veulent imposer l’empire nanar dans le monde. Et autant vous dire qu’on compte sur vous pour les soutenir !

Après avoir sorti via leur filiale Sheep Tapes le classique (le mot n’est pas trop fort) de l’horreur « Devil Story », nanarland passe à la vitesse supérieure en s’associant avec Artus Films et Tanzi Distribution pour sortir un coffret ninjas prestige contenant trois classiques du 2-en-1 et de sacrés bonus. Artus Films, éditeur spécialisé dans la sortie de perles méconnues du cinéma Bis ouvre une collection Prestige « Les improbables de nanarland.com » à laquelle on souhaite longue vie.

Mais qu’est-ce donc qu’un 2-en-1 ? Rappelons à ceux qui ne connaîtraient pas les ninjateries (malheureux !) la technique du « copier-coller Ninja » brevetée par le Hong Kongais Godfrey Ho : on prend un ou plusieurs films que l’on a achetés à bas prix, parfois vieux de quelques années, souvent tournés par quelqu’un d’autre (ce bon Godfrey aurait racheté au kilo le stock de bobines d’une boîte de production ayant fait faillite). On y rajoute des scènes d’action contenant des ninjas interprétés par des acteurs occidentaux (has-been, comme Richard Harrison ou Bruce Baron, voire amateurs complets ramassés en ville), pour faciliter l’exportation. Le raffinement consiste à faire interpréter aux acteurs blancs (les gweilos dans l’idiome local) des scènes à la chaîne, que l’on répartira ensuite dans plusieurs films suivant la même technique (les acteurs ne seront bien sûr payés que pour un seul film). On tente au final de faire tenir ensemble les scènes des deux (voire trois) provenances différentes, en essayant de faire croire grâce au doublage et à des astuces de montage qu’il s’agit de la même histoire. Et voilà, on obtient quatre ou cinq films pour le budget d’un seul, et on peut recommencer autant de fois qu’on veut ! Mais tout cela vous sera encore mieux expliqué dans un des bonus, aussi drôle que didactique.

Quant au choix des films, c’est à la fine fleur du film de ninja HK que l’on a affaire. « Clash Commando » est tout simplement un des meilleurs 2-en-1, magnifié par deux choses. Tout d’abord un doublage français absolument somptueux. La scène d’intro dans lequel l’international ninja du crime se réunit pour parler affaires est un florilège des accents les plus outrés jamais entendus. Entendre Louis Roth insulter ces « enfoiwés d’Intewpol » avec son accent anglais d’opérette, ça n’a pas de prix. Ensuite la présence au casting de l’illustre Paul Tocha (crédité Paul Torcha) qui traîne son jeu bovin pendant tout le métrage, surjouant le non-jeu avec un charisme certain, bien aidé par un doubleur forçant sur le registre viril avec un insuccès admirable. « Clash Commando » fait partie des indispensables qui synthétisent et illustrent parfaitement un genre.

« Ninja In Action » a pour lui un seul argument, mais de poids : la présence de Stuart Smith, l’homme qui surjoue plus vite que son ombre. Et aussi la présence pas courante d’érotisme moite. Quant au troisième, « Ninja : American Warrior », c’est un classique, dont le casting de gweilos réjouira les plus blasés, tant on dirait que ce filou de Ho a recruté la lie des bars miteux de Kong Kong.

Côté bonus, les nanarlandais renouvellent les prouesses en ayant retrouvé Paul Tocha, qui tient maintenant un club de muay thai à Los Angeles. Il revient avec sagesse et recul sur une carrière qui l’a conduit des ninjateries au rabais de Godfrey Ho aux films d’action hollwoodien (« Bloodsport » quand même !). Richard Harrison revient aussi sur son passage à Hong Kong, avec une colère rentrée encore palpable.

Pour finir parlons du contenant, puisque le visuel déchire tout, et que les yeux de vos invités ne manqueront pas de briller lorsqu’ils se poseront sur ce coffret chatoyant. Bref aussi beau dehors que riche dedans, ce coffret se doit de trôner dans votre étagère !

COFFRET NINJAS
De Godrey Ho, avec Paul Tocha, Stuart Smith, Louis Roth…
Artus Films / Sheep Tapes

www.artusfilms.com

COFFRET NINJAS
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)

A propos de l'auteur

se promène souvent dans les bois avec un tronc d'arbre sur l'épaule. Aime respirer l'odeur du napalm au petit matin. Et quand il tire, il raconte pas sa vie !

Articles similaires