Coluche, l’histoire d’un mec

A lire aussi

Coluche, l'histoire d'un mec

Après son chouette ‘Monsieur N.’, Antoine de Caunes s’attaque encore une fois à une grande figure française…


Comment donc ? Oser comparer le grand Napoléon et l’amuseur Coluche ? Cinématographiquement parlant, le parallèle n’est pas si absurde tant l’adaptation sur pellicule de leurs vies peut être considérée comme une tâche éminemment casse-gueule. Et puis Coluche fait partie du patrimoine français (et francophone) comme grand comique et grand acteur, doublé d’un philanthrope au cœur gros comme ça. Sans compter l’aura que lui a conféré sa mort prématurée, alors qu’on aurait bien besoin de sa gouaille de nos jours.

La première surprise vient de la période qu’a choisie de filmer de Caunes, un court moment dans la vie de Coluche (en gros trois ans) mais il est vrai, et le film le montre très bien, un véritable tournant dans la vie du trublion. En effet nous nous retrouvons en 1980, quand Coluche décide de pousser la plaisanterie très loin en se présentant à la présidentielle de 1981. Il prend conscience de sa puissance de star comique et souhaite s’en servir pour aider les humbles, le milieu d’où il vient. Comme on le sait, il va finir par se prendre au sérieux, transformant une bonne blague en mauvais show, ce qui va lui coûter sa précieuse compagne et le pousser sur une mauvaise pente.

Le second, c’est la performance que réussit François-Xavier Demaison, en incarnant à merveille, en finesse et sans excès, Michel Colucci. Il a su capter l’essence du mythe populaire Coluche et ne pas en faire des caisses, donnant raison au pari fort risqué du réalisateur de prendre un acteur avec finalement peu d’expérience pour un rôle si écrasant. Notons au passage que Demaison ne singe pas l’Actor’s Studio et n’a pas eu recours à d’excessifs travaux sur son physique, il se contente d’un travail précis sur le timbre de voix, la gestuelle et l’attitude.

Alors biopic parfait ? Non, car de Caunes conte un récit quelque peu décousu, ne captant pas assez le spectateur lors des scènes plus intimistes, par ailleurs trop complaisantes avec Coluche (on voit peu sa part d’ombre). Hors ces problèmes de rythme et un scénariste peut-être trop respectueux de son sujet, toute l’équipe se sort honorablement d’un défi à saluer.

Coluche, l'histoire d'un mecColuche, l’histoire d’un mec
De Antoine de Caunes
Avec François-Xavier Demaison, Léa Drucker, Denis Podalydès
JMH Distributions
Sortie le 15/10

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -