0.8 C
Suisse
30 novembre 2020

S'abonner au magazine

Comment j’ai rencontré mon père : beaucoup de bonnes idées au final…

-

Adopter un enfant issu d’une autre culture n’est pas forcément si simple. Retrouver son identité d’orphelin non plus. Et voilà comment on met en scène un casse-tête jovial sur fond de sujet sensible.


Depuis son adoption, Enguerrand entend son père surtout, lui dire qu’il est son parent adoptant, que son père est mort et qu’il vient du continent africain. A force, une idée fixe germe dans la tête de ce petit bonhomme de 9 ans : retrouver son père biologique. Depuis sa cabane sur la plage, Enguerrand guette une arrivée providentielle du pater fantasmé pour enfin se construire des racines.

C’est alors que son vœu se réalise au grand damne de ses parents, dont sa mère avocate aux affaires familiales. Une série d’événements improbables s’enchaînent, unifiant tout ce petit monde dans le projet de faire passer le clandestin ghanéen en Angleterre. Une comédie fraîche sur fond de question personnelle sur le positionnement humain et altruiste que l’on peut éprouver face à la vie des sans papier. Malgré cela, les situations burlesques maintiennent la barre jusqu’à la dernière minute, même si les aléas frisent finalement le dramatique.

Isabelle Carré (Se souvenir des Belles Choses) est une actrice de grand talent quels que soient les rôles proposés. Elle excelle donc une fois encore dans un style qui lui semble mal assorti de prime abord. Quant à la photographie, l’ensemble est clair voir étincelant. Peut-être un parallèle symbolique avec la bonté d’âme du père joué par François-Xavier Demaison (Jour J) qui continue de prouver sa boulimie de travail qu’il offre, avec un égal perfectionnisme, dans la préparation de ses rôles pour leur donner une résonance authentique à chaque fois.

Une petite histoire, dans une petite ville avec une petite famille française pour une énorme problématique. Beaucoup de bonnes idées au final qui auraient pu être plus exploitées.

Comment j’ai rencontré mon père
FR   –   2016   –   104 Min.   –   Comédie
Réalisateur: Maxime Motte
Acteur: François-Xavier Demaison, Isabelle Carré, Albert Delpy…
JMH
07.06.2017 au cinéma

Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

Gambling, Gods and LSD

Un flux de trois heures, au gré de courants invisibles, de culture et de temps qui relient les hommes entre eux. Le film passe...

Comic Book Confidential

Ce documentaire explique comment la bande dessinée, véritable miroir de la société, s'est élevée au rang d'art populaire avec l'aide de quelques créateurs légendaires. Comic...

Baby Boss 2 : Une affaire de famille

Tim Templeton et son petit frère Ted, le fameux Baby Boss sont devenus adultes, ils vivent chacun de leur côté, Tim est devenu un...

L’intégrale de la saison 31 des SIMPSON en exclusivité sur Disney+

L’intégrale de la saison 31 des SIMPSON à partir du 27 novembre en exclusivité sur Disney+ Attention événement : pour la première fois depuis sa...

Rocketman – Le Génie au service de l’Art

Reginald Dwight aime jouer du piano et possède un certain don pour écrire de la musique sur les paroles de son ami Bernie. Rien...

SUIVEZ-NOUS

4,157FansLike
10,000FollowersFollow
752FollowersFollow
645SubscribersSubscribe