En collaboration avec le Tokyo Ballet et l’Orchestre Philharmonique d’Israël dirigé par Zubin Mehta, Gil Roman a repris avec le Béjart Ballet Lausanne, en 2014, l’une des œuvres dansantes les plus époustouflantes du XXème siècle : La IXe Symphonie de Beethoven, chorégraphiée par Maurice Béjart et représentée pour la première fois en 1964.

Dancing Beethoven

Le film (documentaire) dancing Beethoven retrace, au gré d’images fascinantes, neuf mois de répétitions intenses et passionnantes, depuis le début du travail chorégraphique sur ce chef-d’œuvre jusqu’à la première représentation au NHK Hall de Tokyo, le 8 novembre 2014. Ce film nous plonge au coeur du travail quotidien de 250 artistes, danseurs, chanteurs et musiciens du monde entier, réunis autour d’une œuvre commune, célébrant la fraternité humaine. L’historique de cette œuvre est retracé et nous permet de comprendre les motivations de sa mise en œuvre. Si le Béjart Ballet Lausanne (BBL) est un assemblage de toutes les nationalités en vertu de ce que préconisait Maurice Béjart, à savoir que tous les humains sont frères, il ne semble pas en être de même pour le Tokyo Ballet qui ne comporte que des danseurs japonais. Celui-ci promeut les œuvres de Béjart au Japon depuis des décennies et présente régulièrement des œuvres majeures en collaboration avec le BBL.

C’est donc Malya Roman, la fille de Gilles Roman, le directeur artistique du BBL, qui est la narratrice et l’intervieweuse des différents protagonistes de ce documentaire.

En Bonus, les extraits des interviews ainsi que de courts extraits des mouvements de l’œuvre.

  • De Arantxa Aguirre
  • Avec Malya Roman, Julien Favreau, Elisabet Ros
  • Lopez-Li Films
Dancing Beethoven : Béjart Ballet Lausanne
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.