Dans une Amérique très catholique existe une catégorie de personnes particulières : les archéologues bibliques. Don Verdean se pose en tant qu’expert du genre et fervent chrétien.

Dans une ambiance décalée et humoristique, les reliques religieuses sont d’une importance considérable, car elles permettent aux prêcheurs de raviver la foi fragile de leurs ouailles. C’est dans ce contexte que les talents de Don Verdean sont sollicités. Il va alors proposer de ramener la statue de sel de la femme de Loth, qui succomba à la tentation devant la colère divine infligée à Sodome et Gomorre et tout le couplet. Seulement voilà, la merveilleuse combine va lui exploser à la figure… Il va donc faire preuve de créativité pour correspondre à sa réputation. Accompagné d’une assistante ingénue et d’un acolyte hébreu et roublard, Don aura bien du mal à se sortir de ses mensonges.

Un film caustique et qui fait sourire. Un humour légèrement dosé, avec des personnages très grimés et des couleurs saturées. Le rôle-titre est un genre d’Indiana Jones de pacotilles, l’aventure en moins, la candeur en plus. Ce long-métrage ressemble à Dogma, manque l’irrévérence et la délation. Un air de Monty sans Python et un zeste de fanatisme en font un film agréable à regarder pour juste se divertir. Ne cherchez pas la découverte de l’année, une comédie familiale à l’américaine, rien de plus. 

  • Réal : Jared Hess
  • Acteurs : Sam Rockwell/Amy Ryan/Jemaine Clement
  • Distrib : Universal
DON VERDEAN ARNAQUES, RELIQUES ET ASSOCIES
2.5Note Finale