Un autre film de Peter Pan ! Une fiction adaptée de l’œuvre de base écrite par J.M. Barrie contant les histoires merveilleuses du garçon du Pays Imaginaire et des fées qui ne voulait pas grandir.

Cet essai de tendre encore un peu la peau de chagrin que représente le conte de Peter Pan, bien loin de la qualité de Hook ou de la glissade de Pan, n’est pas plus intéressant que cela. Sur fond d’hôpital pédiatrique, la réalité et le rêve se mêlent dans l’esprit d’une jeune patiente souffrant de malformation cardiaque. Bien qu’il soit toujours agréable de retrouver le monde du Pays Imaginaire avec son lot de pirates, d’indiens, de sirènes et d’enfants perdus, la magie ne prend pas tout à fait. L’interprétation globale est bonne et la réalisation n’est pas en cause non plus. Seule l’écriture paraît mièvre et fumiste. La fée clochette est l’élément le plus dissonant de cet ensemble, avec une quarantaine mal dosée, un look qui s’apparente plus à une vieille péripatéticienne avec un maquillage qui se fait la malle. Tout le charme de clochette est bafoué et traîné dans la boue en 3 secondes. Le Happy End final n’est pas dans l’ambiance non plus et clos une pantomime déjà souffreteuse. La mode de la reconquête des contes en films est, là encore, tombée dans l’inutile. Attention ça tache ! 

  • Réal. : Diarmuid Lawrence
  • Acteurs : Stanley Tucci/Paloma Faith/Laura Fraser
  • Distrib. : Warner Bros
PETER ET WENDY : Une farce acide
2.0Note Finale

A propos de l'auteur

Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Articles similaires