18.7 C
Munich
jeudi, mai 30, 2024
- Publicité -

Élémentaire, de formidables idées pétillantes et fumantes !

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

27ème long-métrage animé des mythiques studios « Pixar », « Élémentaire » est leur nouveau projet pouvant enfin sortir au cinéma depuis l’arrivée de la pandémie, en 2019. Avec une thématique à la fois simple et complexe, la réalisation de Peter Sohn demeure une pure merveille.


A Element City, les habitant-e-s vivent dans une relative harmonie et bon gré mal gré, acceptent les problématiques de tout un chacun. Car il n’est jamais facile de croiser quelqu’un de l’Air, de l’Eau, du Feu ou de la Terre… Les risques de se faire mouiller, brûler, souffler ou de recevoir une pomme sur la tête, sont fréquents. Néanmoins souvent peu graves. C’est au sein de l’un des quartiers de la mégapole, que vit Ember, ses parents Bernie et Cinder, propriétaires d’un magasin axé sur l’alimentation pour le Feu. Un jour, la jeune flamette reprendra le flambeau familial de l’échoppe et devra s’occuper de leur précieuse Flamme bleue. Si Ember peine un peu à se gérer, sa rencontre improbable avec Flack va d’abord changer leurs perceptions, puis créer de gros changements au sein de la cité. Au point où, tout le monde va se sentir dépassé par les événements et que les 2 jeunes devront davantage s’entraider afin de mettre les mains, branches et autres membres, à la pâte.

Présenté à la Cérémonie de Clôture du 76ème « Festival de Cannes » en mai dernier, la nouvelle réalisation du Sud-Coréen Peter Sohn (« Le Voyage d’Arlo ») se termina 7 ans après son commencement et s’avère être une véritable réussite.

Se basant principalement sur le vécu de ses parents et du sien, le cinéaste travailla avec beaucoup d’acharnement et une vaste équipe de collaborateurs-trices afin de mener à bien « Élémentaire », même au moment de la Covid par le biais du télétravail.

S’il s’agit d’une nouvelle histoire fantastique, avec d’incroyables (més) aventures et aux sujets émouvants, l’écriture des 6 scénaristes (dont Peter Sohn) ou encore le visuel graphique, impressionnent de par leur réalisme et fabrication minutieusement travaillés et finalisés.

En outre, chacun des citoyens-iennes a ses particularités, habitudes, traditions et essaie tant bien que mal, de trouver sa voie et d’évoluer le plus sereinement possible. Naturellement, des imprévus arrivent fréquemment et changent les décisions et motivations des gens, à l’exemple de la jeune « Ember ».

Si la narration, dialogues, personnages ou encore la bande originale demeurent aboutis, une des habitudes du studio changea, en tout cas pour les personnes liées à « Élémentaire ». A regret d’ailleurs.

Il arrive en effet très souvent, aux scénaristes et équipes de production, de se rendre dans les lieux où les histoires se déroulent. A l’exemple de l’animation « Là-Haut » en 2009 avec sa cascade au Venezuela ou plus récemment, « Luca » où l’intrigue se passait notamment à Portovenere (renommé « Portorosso »).

Malheureusement et pour des raisons non expliquées (la Covid ? Le fait que le projet date ? Les nombreux-euses scénaristes ? …), avec « Élémentaire », personne de la production ne se déplaça à Venise ou Amsterdam.

Les graphismes se basant sur les endroits de ces villes, ils furent donc repris et modifiés pendant les nombreuses heures de visionnage grâce à « Youtube », entre autres. Néanmoins et comme toujours chez « Pixar », tout fut assemblé avec beaucoup d’attention et de soin.

Au niveau de la distribution, si la comédienne Leah Lewis (« Ember ») et son collègue Mamoudou Athie (« Flack ») débutent plus ou moins dans le milieu cinématographique, leur travail vocal se prête parfaitement bien quant à leur personnage. Tout comme les autres acteurs-trices ayant travaillé sur « Élémentaire » par rapport à sa version française. Ce, malgré le fameux « Star Talent » souvent décrié et utilisé à mauvais escient.

Finalement, cet intelligent, surprenant, efficace et bouleversant long-métrage animé, s’adresse avant tout aux enfants. Cependant et comme les précédentes productions de ladite major, son histoire plaira une fois encore, à un large public et amusera également beaucoup.

Elémentaire (Elemental)
USA – 2023 – Animation
De Peter Sohn
Par Brenda Hsueh
Avec Leah Lewis, Mamoudou Athie, Innocent Ekakitie…
Disney
21.06.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -