Si le premier « Equalizer » sorti en 2014 au cinéma, donnait l’impression d’être souvent banal et invraisemblable, ce nouveau volet dégage une ambiance radicalement différente. Plus soigné et violent, l’interprétation de Denzel Washington est également réussie.


Le justicier, chauffeur de taxi en parallèle, Robert McCall sauve toujours la vie de personnes en difficulté à sa manière. Tout en risquant sa vie, il n’hésite pas à voyager à l’autre bout du monde pour les aider. Toutefois, cette fois-ci McCall se retrouve sérieusement menacé sans qu’il en comprenne les raisons, à part ce lien très flou entre ceux qui veulent le tuer et le suicide de sa meilleure amie et confidente. Forcé à enquêter, avant tout pour retrouver sa liberté, il devra puiser dans ses valeurs les plus sombres afin de corriger ceux qui le traquent. Jusqu’où ira-t-il cette fois ? Car il pourrait perdre complètement sa raison…

« Quand les plus faibles n’ont plus aucun espoir contre une adversité puissante, leur dernière chance s’appelle Equalizer, un justicier pas comme les autres ». Telle était la phrase d’accroche de la série « Equalizer » diffusée durant les années 80 aux Etats-Unis et au début des années 90 en France.

Lors de la mise en projet du premier volet, ni Antoine Fuqua (« Les 7 Mercenaires »), ni Denzel Washington (Fences) n’étaient attachés au projet. En effet, plusieurs désistements se firent avant que ces derniers ne s’investissent à ce qui devrait devenir une trilogie. Fort heureusement d’ailleurs, car même si la série « Equalizer » était incarné par Edward Woodward, la performance de Denzel Washington s’avère être de meilleure qualité. Une évolution scénaristique et interprétation très positive.

Car dans les 2 long-métrages de « L’Egalisateur », les scènes d’action, tocs de McCall et son besoin d’aider son prochain, augmentent davantage. Filmé avec encore de réalisme, de détails et de suspens, l’intrigue prend une forme beaucoup plus sombre au sein de ce second chapitre. Notamment au travers d’un plan formidablement bien cadré et joué. D’une durée relativement courte, les cascades sont soigneusement filmées et effectuées. À tel point qu’un partenaire précieux se verra disparaître de la vie du vengeur…

Mais la singularité de cette réalisation demeure au niveau de son approche scénaristique difficile à définir, car son approche se mélange très bien entre une suite et une préquelle (se déroulant avant l’histoire de base). Néanmoins, la pertinence à retenir est le fil rouge de la trame demeurant efficace, captivant et troublant jusqu’à la fin.

Le casting de ce second opus, presque identique par rapport aux têtes d’affiche, a également plus travaillé leur performance. En autre, au travers de leur gestuelle, dialogues et investigations qui amènent le public à mieux se rendre compte de leur quotidien et secrets s’entremêlant entre le passé et le présent. Fait étonnant, les acteurs-trices en tête d’affiche (soit Denzel Washington et Melissa Leo (« The Big Short : le Casse du siècle »)), ont déjà participé à la série « Equalizer » dans les années 80 pour de petits rôles. Il faut donc croire que cette adaptation leur tenait particulièrement à cœur pour revenir avec l’importance de leur rôle.

Même si le premier s’adressait déjà à un public averti, la violence augmentée du deuxième risque de heurter davantage de personnes. En parallèle, il est évident que des souvenirs resurgiront pour les gens ayant regardé la série en son temps à la télévision, comme ce fut certainement le cas en 2014. Quoiqu’il en soit, la qualité de cette suite s’est nettement améliorée malgré le succès qui ne semble pas suivre aux Etats-Unis selon les récentes recettes du box-office (pour fin juillet 2018, 52’000’000 de dollars, soit la moitié moins que le volet précédent).

Il est donc à espérer que les spectateurs-trices en Europe prennent la relève et apprécient encore plus la fiction grâce à sa noirceur intensifiée, au casting et aux cascades souvent spectaculaires.

The Equalizer 2
US – 2017 – Action
Réalisateur: Antoine Fuqua
Acteur: Denzel Washington
© Sony Pictures Releasing International. All Rights Reserved.
15.08.2018 au cinéma

« Equalizer 2 » : une suite beaucoup plus efficace
5.0Note Finale