3.4 C
Suisse
3 décembre 2020

S'abonner au magazine

Expendables 3 (The Expendables 3)

-

Les gueules cassées des années 80-90 sont de retour pour un troisième volet spectaculaire avec encore plus d’action, plus de violence et plus de Stallone !


Barney Ross (Sylvester Stallone)  et son équipe de durs sont de retour et cette fois-ci ils vont devoir affronter l’adversaire le plus redoutable de tous : Conrad Stonebanks (Mel Gibson), redoutable trafiquant d’armes et ancien fondateur des Expendables, que Barney croyait mort depuis des années. Toujours bien vivant, il va s’en prendre à toute l’équipe en ayant qu’un seul objectif : éliminer les Expendables, un par un. Ce qui risque d’être bien facile et rapide à faire, car l’unité spéciale à la tête de mort a du plomb dans l’aile et est un peu rouillée. Ross va engager de nouveaux équipiers plus jeunes, plus vifs et plus calés en nouvelles technologies afin de pouvoir être à la hauteur de ce méchant hors pair et de pouvoir enfin livrer sa bataille la plus explosive et la plus personnelle…

Nouvelle aventure et casting détonnant sont au rendez-vous : Mel Gibson, Harrison Ford, Antonio Banderas, Wesley Snipes sont les points forts de ce nouvel épisode, pour le reste, ce dernier « Expendables » est, il faut l’avouer, nettement en dessous des deux autres. La faute au scénario un peu facile et répétitif écrit par Stallone, qui présente toujours la même trame :

« ATTENTION SPOILER »
Mission ratée, meurtre d’un membre et vengeance destructrice qui va tout faire péter sur son passage.
« FIN DU SPOILER »

Dommage que le scénario soit aussi pauvre, il aurait pu être des plus explosif surtout avec le retour du grand Wesley Snipes, qui retrouve Stallone après 21 années (on se rappelle du délirant et marquant « Demolition Man » et de leur duo destructeur et cryogénisé John Spartan/Simon Phoenix). La réalisation manque quant à elle cruellement d’efficacité, ce qui rend le film par moment plat. Pour le reste les fans de la saga pourront apprécier les scènes d’action violentes plutôt centrées fusillades à gogo pour cet épisode, les blagues toujours au raz des pâquerettes, et le petit plus, la nouvelle équipe « plus fraîche » qui plaira ou ne plaira pas. Evidemment celle-ci ne parvient pas à la hauteur des Schwarzenegger, Stallone, Ford, Lundgren, etc.  mais elle apporte le renouveau de cet opus. Côté ancien, mention spéciale pour Mel Gibson, qui se fait bien trop rare sur grand écran ces derniers temps.  Pourtant il démontre ici qu’il est toujours au top, qu’il a toujours la classe et il le prouve en jouant à fond son personnage de salaud.

Ce dernier « Expendables » signé Patrick Hughes (dont l’excellent « Red Hill » avait servi de carte de visite) n’est résolument pas le meilleur long métrage de la saga et nous laisse une impression de mal construit et d’inachevé. Ce n’est pas pour autant qu’on passe un mauvais moment, ça reste du « Expendables » pur et dur, divertissant et explosif où il faut tout faire péter pour s’amuser.
Vous avez dit divertir à en mourir ?

Pays (Année) : USA (2014)
Genre: Action, Aventure, Thriller
Distributeur: Ascot Elite
Durée: 126min
Réalisation: Patrick Hughes
Avec: Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Antonio Banderas, Wesley Snipes, Dolph Lundgren, Mel Gibson, Harrison Ford, Arnold Schwarzenegger, Kellan Lutz…

Sortie:    20.08.2014 (Romandie) – 21.08.2014 (Suisse All.) – 04.09.2014 (Tessin)

Article précédentShell
Article suivantGETT le procès de Viviane Amsalem

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

« Castellinaria 2020 » : Une programmation de qualité sur le net

« Castellinaria - festival del cinema giovane » est dédié à la jeunesse comme en témoigne son public cible et ses quatre jurys des jeunes. La...

ArteKino Festival : Place au cinéma européen et en ligne

Pour sa cinquième édition, ArteKino Festival va faire découvrir une sélection de 10 films européens de jeunes réalisateurs et réalisatrices, accessibles gratuitement en 10...

FILMAR : Un film mexicain et un film colombien primés

La 22e édition du festival FILMAR en América Latina, qui s’est déroulée en ligne du 20 au 29 novembre 2020, a couronné Los Lobos,...

Virus Cannibale

Ce qu'il y a de bien avec Bruno Mattei, c'est qu'on n'est jamais déçu : il nanardise tout ce qu’il touche ! Cas d’école avec...

Donne-moi des ailes – d’après une incroyable histoire vraie

Christian, scientifique, étudie les oies sauvages et a pour but de préserver les espèces menacées. Pour cela, il a besoin d’autorisations en vue d’effectuer...

SUIVEZ-NOUS

4,159FansLike
10,000FollowersFollow
752FollowersFollow
645SubscribersSubscribe