Deux enfants jumeaux, comme la lune et le Soleil. Un mange le jaune d’œuf, l’autre le blanc. Un va s’éteindre, l’autre va continuer à vivre. Seen and Unseen révèle avec force le mysticisme latent qui irradie cet évènement.


Tantri et Tantra sont deux frères et sœurs liés comme les doigts de la main. Leur vie en symbiose est remise en doute, lorsque l’un des deux se voit diagnostiquer une tumeur au cerveau pas plus grande qu’un œuf, mais avec des conséquences astronomiques.

« The Seen and Unseen », comme son titre l’indique, se propose de révéler le visible et l’invisible, de montrer ce qui ne se voit pas forcément lors de ce genre d’évènements, mais qui est aussi fondamental que la loi de l’attraction sur les astres. Ici, ce sur quoi le film fait principalement tomber le rideau, c’est l’amour inconditionnel, la force presque mystique qui lie Tantri et Tantra. « The Seen and Unseen » est une expérience saisissante, une danse des planètes qui s’exécuterait à même le sol, dans un hôpital et dans des champs de riz. On est sidéré par des plans mystiques très maîtrisés. S’il fallait émettre une réserve, on regrettera peut-être la lumière avec laquelle les symboliques du film rayonnent, mais peut-on reprocher au Soleil de briller trop fort ?

The Seen and Unseen
Indonésie, Pays-Bas, Australie, Qatar
2017 – Fiction – 86min
De Kamila Andini
Avec Thaly Titi Kasih, Gus Sena, Ayu Laksmi, I Ketut Rina, Happy Salma
Distribution : Ida Bagus Putu Radithya Mahijasena, Ni Kadek Thaly Titi Kasih

[FIFF 2018] : The Seen and Unseen, un drame astral
4.0Note Finale