Rencontre avec Adewale Akinnuoye Agbaje, jury du FIFF 2019. Il nous parle de son premier film, autobiographique et poignant : Farming.


On vous connaît principalement pour votre carrière d’acteur. Avec Farming, vous produisez votre premier film en tant que réalisateur. Comment vous est venue l’idée de faire votre propre film ?
Le film est né dans ma tête, car mon passé m’empêchait de dormir la nuit. Je n’arrivais pas à dormir, donc je commençais à écrire, et ça m’aidait à m’endormir ensuite. Et après deux semaines, j’avais un manuscrit de 500 pages. Quand je le lisais, ce qui me venait en tête était très visuel… Et j’ai réalisé que je voulais en faire un film de fiction.

Pour deux raisons, ayant travaillé à Hollywood [ndlr. comme acteur] pendant 25 ans, c’était la suite logique pour moi de faire des films comme réalisateur aussi. Et deuxièmement, parce que je voulais partager cette histoire à la plus grande audience possible. Et pour moi le medium cinématographique permet cela.

Est-ce que réaliser un film était un projet que vous aviez en tête depuis longtemps ?
Je crois que la première fois que j’y ai pensé devait être en 2001, donc il y a 17 ans, parce que j’étais toujours frustré au niveau de ma créativité avec les films dans lesquels j’étais, avec les types de rôle, et les types d’histoire. Et je voulais raconter d’autres histoires, jouer d’autres personnages, et avoir le contrôle de mon destin de créateur…

« Farming » est un terme dont l’usage se réfère au monde de l’agriculture animale, mais ce mot était aussi utilisé par les agences sociales pour parler du fait que certains parents nigérians déposaient temporairement leurs enfants dans des familles anglaises. Pouvez-vous nous dire si vous voyez une analogie entre ces deux termes et pourquoi vous avez choisi ce titre ?
Le terme « farming », je l’ai entendu pour la première fois en tant qu’enfant, à la maison, quand les travailleurs sociaux nous rendaient visite pour inspecter. Je ne savais pas ce que cela voulait dire à ce moment, mais en grandissant, j’entendais ce mot de plus en plus…Et je me disais, pourquoi est-ce qu’ils utilisent le terme « farm« , c’est comme lorsqu’on met une vache dans un champ pour qu’elle broute.

L’autre sens est biblique. Les parents nigérians sèment leur graine, qui sont les enfants. La ferme est la maison des parents d’accueil. Et une fois qu’ils auront fini leur éducation et gagné l’argent, ils récolteront la moisson, qui dans ce cas est un enfant qui devient un « Skinhead » noir. Et donc la signification qui se cache derrière le terme « farming » est « on récolte ce que l’on sème »…

J’ai vu le film en sachant qu’il serait autobiographique, ayant lu le descriptif, mais plus j’avançais dans le film plus je pensais que ce n’était pas votre vie et que j’avais sans doute du mal lire. « Il n’aurait pas pu être acteur et réalisateur après tout ce qu’il a enduré », c’est ce que je pensais. Or, c’est une vraie histoire, la vôtre. Qu’est-ce que vous pensez du fait qu’on puisse croire que cela n’a pas pu exister ?
Je pense que des fois la vie est encore plus folle que la fiction… Si je ne l’avais pas vécu, je ne l’aurais pas cru, mais c’est arrivé, et je suis un témoin vivant de cela. Mon histoire est extrême, mais beaucoup des émotions et des sentiments par lesquels je suis passé, des milliers d’autres enfants nigérians les ont aussi vécues. Donc, je comprends que les gens soient choqués, parce que c’est une histoire choquante et difficile à croire,… mais je pense que c’est aussi une leçon de vie sur les comportements des êtres humains et qu’on peut apprendre beaucoup d’un film comme celui-ci… Et évidemment, c’est choquant, c’est difficile à croire, et même en Angleterre, beaucoup de monde n’était pas conscient du phénomène… Et je comprends la réaction des gens, et je pense que c’est aussi une raison pourquoi, c’est aussi important que ce film soit vu par une audience aussi large que possible…

Nous savons déjà que vous avez prévu de faire d’autres films en tant que réalisateur. Pouvez-vous nous dire ce qui nous attend ? Est-ce qu’ils seront liés à votre histoire ou est-ce que ce sera tout autre chose ?
Farming devait être mon premier film, pour des raisons cathartiques parce que je me devais d’extérioriser ça d’abord, mais il y a beaucoup de scripts que je couve depuis longtemps, et que j’attendais de réaliser, mais je devais finir Farming d’abord. Celui sur lequel je travaille actuellement est une adaptation de livre…

Farming
Date de sortie
Prochainement (1h 47min)
De Adewale Akinnuoye-Agbaje
Avec Damson Idris, Kate Beckinsale, Gugu Mbatha-Raw…
Genre Drame
Nationalité britannique