11.9 C
Suisse
23 octobre 2020

S'abonner au magazine

German Comic Con Dortmund 2018 : la qualité allemande au rendez-vous !

-

Depuis quelques années, déjà, l’Allemagne a le vent en poupe pour organiser des Comic Con riches, variés et inoubliables. Exposants, invité-e-s, dédicaces et bien plus encore, permettent de passer un stressant, mais très agréable week-end.


Début décembre 2018, dans une des grandes villes allemandes qu’est Dortmund, nous sommes un petit groupe de 4 ami-e-s à attendre l’ouverture du dernier « German Comic Con » de l’année. Se déroulant 4 fois par an au sein des plus grandes cités germaniques (Berlin, Dortmund 2x et Munich), la programmation à Dortmund nous avait particulièrement attirée. Avec plusieurs invité-e-s de « Game of Thrones« , comme l’excellente Lena « Cercei » Headey, le jovial Jack « Geoffrey » Gleeson ou le sage Julian « Mestre Pycelle » Glover. Bien, d’autres personnalités furent présentes à l’exemple de Chuck Norris (« Invasion USA »), Steven Seagal (« The Perfec Weapon« ), Anthony Head (« Buffy contre les vampires ») ou encore La Toya Jackson (« The Last Sharknado : It’s About Time »). Mais la liste serait trop longue pour toutes et tous les noter.

Quoiqu’il en soit, durant les photoshoots (la possibilité d’être pris-es en photo en compagnie des comédiens-iennes), les dédicaces et selfies, la plupart des convives eurent plaisir à le faire avec les milliers de fans, connaisseurs-euses ou curieux-euses souhaitant les rencontrer de cette manière. Mais, les 4 halles du Westfalenhalle utilisées pour cet évènement notamment, contiennent aussi de nombreux stands. Qu’il s’agisse d’artisans, de grandes entreprises ou encore de décors reproduits et en rapport avec des scènes mythiques de films ou séries, les visiteurs-euses ont largement le temps de se prélasser et d’avoir l’impression de jouer dans un studio entouré-e-s de stars. « Hasbro » était également de la partie utilisantune grande section dédiée au héros de la franchise « Transformers » : « Optimus Prime ».

Naturellement, les 4 halles sont agrémentées de petits coins restauratifs. Le choix demeure assez varié entre les fameuses « currywurst » (saucisses-frites et une sauce curry), plats végétariens ou hot dog. Pour en revenir aux différentes sortes de stands, les organisateurs du « German Comic Con » choisissent toujours des exposants divers et variés. Ainsi, l’équipe tatoos côtoie facilement leurs collègues de « Predator« . Il en va de même entre les artistes-peintres et les vendeurs-euses de figurines de cinéma. Il est aussi très facile de trouver les fameux pulls de Noël, mais avec une touche cinématographique, parfaitement atypique. Comme « Star Wars » ou « The Walking Dead« . Un peu plus loin, des paillassons « Deadpool » ou « Groot » amusants embellissent les parois d’un autre exposant. À noter que la plupart des prix demeurent abordables, voire peu onéreux, en tout cas par rapport aux produits à peu près identiques trouvables en Suisse.

Si certaines similitudes se situent entre l’organisation du « German Comic Con » et du « Week-end of Hell« , à l’exemple de l’emplacement et du thème principal qu’est le 7ème Art, les visiteurs-euses et cosplayeurs-euses diffèrent beaucoup l’un de l’autre. Néanmoins, cette situation reste tout à fait normale, car le « WoH » s’adresse à un public plus ciblé appréciant les films d’horreur, d’angoisse et leurs ambiances. Tandis que le « GCC » convient davantage aux enfants, mais aussi aux personnes proches de la retraite ou déjà dans cette tranche de vie. Il faut toutefois aimer ce genre de rencontres pour l’aimer et en profiter.

Cependant, ces distinctions n’ôtent rien du charme des 2 manifestations, car les responsables ont très bien cerné les défis et approches à relever afin d’attirer un maximum de personnalités prestigieuses et un large public.

D’ailleurs, les rendez-vous sont déjà donnés pour 2019 avec toutes les dates émises sur leurs sites internet respectifs. Il ne reste plus qu’à tenter l’aventure en réservant un petit hôtel à proximité, en prévoyant un budget confortable pour une des conventions et surtout, en profitant du moment un maximum !

www.germancomiccon.com

www.baka-news-network.org

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.
- Publicité -

BON à SAVOIR

Hécate

A Berne, en 1942, Julien, jeune ambassadeur, retrouve Clotilde, une femme qui l'avait séduit et intrigué quelques...

Quatre d’entre elles

En 1966, quatre jeunes cinéastes romands, Yves Yersin, Francis Reusser, Claude Champion et Jacques Sandoz se réunissent...

Visages Villages

Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général...

Wiñaypacha

Isolés dans la montagne andine à plus de 5 000 mètres d’altitude, Willka et Phaxsi, un vieux...

Dior et moi

Immersion dans la prestigieuse maison Christian Dior à l'heure où l'arrivée de Raf Simons fait bouger les...

SUIVEZ-NOUS

4,150FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe