Suite à l’étrange hospitalisation de sa mère, la petite Eve Laurent (Harduin) âgée de 13 ans débarque à Calais dans sa famille bourgeoise côté paternel pour y vivre la vie de château, du moins en façade. Elle va cohabiter avec sa tante Anne (Huppert), son grand-père Georges (Trintignant) et son père fraîchement remarié Thomas (Kassovitz).

Alors que tout n’est pas bien rose pour l’adolescente, elle va très vite se rendre compte que malgré les apparences et l’opulence domestique, ça ne tourne pas bien rond chez la famille Laurent…

Après «Le Ruban Blanc» et «Funny Games» le réalisateur autrichien doublement primé à Cannes, Michael Haneke revient avec un nouveau long-métrage cinglant et glacial sur fond de mal-être familial. L’égocentrisme et l’aveuglement y règnent en maître.

Ayant étudié la psychologique, il sait mettre le doigt où ça fait mal et plutôt que de compter un récit moraliste, il va bien au-delà en livrant un constat alarmant d’une société passive et éternellement insatisfaite dont l’autodestruction est inévitable. Il rend le spectateur à la fois complice et témoin de cette décadence familial où l’on se pose beaucoup de questions.

Haneke choisi le nouvel espoir Fantine Harduin pour donner la réplique à Matthieu Kassovitz, Isabelle Huppert et Toby Jones (qu’on ne voit ici que trop peu) mais le joyau du film demeure Jean-Louis Trintignant, géant du cinéma français qui accapare tout le film par sa prestance.

Traitant d’un fléau du monde contemporain et mettant en évidence cette société vide et dépourvue d’émotion, le réalisateur livre un récit grinçant sans malheureusement être un véritable électrochoc.

Habitué à mieux, on reste un peu sur sa faim avec « Happy End« . Ce drame familial ne laissera sans doute pas ses spectateurs de marbre, mais certainement pas sans voix non plus.

Happy End
Frankreich – 2017 – Drama
Réalisateur: Michael Haneke
Acteur: Isabelle Huppert, Mathieu Kassowitz, J.L. Trintignant
Filmcoopi
18.10.2017 au cinéma

Habitué à mieux, on reste un peu sur sa faim avec "Happy End"
2.0Note Finale