Parfois, les équilibres sont précaires. « Harmonium » en montre un exemple original et hyper-dramatique, riche en coups de théâtre.


Le dernier film de Koji Fukada, est un thriller dramatique sur fond d’intrigues familiales, qui a gagné le prix du jury dans la catégorie Un Certain Regard en printemps 2016 à Cannes. L’histoire est celle d’une famille japonaise et de comment l’arrivée d’un ancien ami du père Toshio, sorti de prison depuis 11 ans, déstabilise l’équilibre familial qui s’y était créé.

Le film peut être divisé essentiellement en deux parties, et nous nous concentrerons sur la première pour ne rien gâcher de la surprise. Cette première heure est caractérisée par l’équilibre et la transparence, soit visuellement, soit au niveau des relations entre les personnages. La famille accueille l’ami du père, lequel s’insère très facilement, puisqu’il aide la petite fille à apprendre l’harmonium en vue de son spectacle (d’où le titre), le père dans son travail et la mère à recouvrer des sentiments qu’elle avait oubliés. Au niveau visuel cette première partie est très intelligemment filmée par un grand nombre de plans fixes qui, grâce à des angles de prise de vue bien étudiés, permettent au spectateur de tout voir en limitant les mouvements de caméra et le montage.

Mais, vers la moitié du film, le film change. On s’en rend compte tout de suite, puisque le réalisateur décide d’éluder 8 ans de vie des personnages. L’harmonie et l’équilibre familiaux sont mis de nouveau à l’épreuve, mais cette fois de manière plus rude, au point que se développera un discours moral entre vengeance et pardon.

Finement réalisé, ce métrage arrive, grâce à une histoire dramatique (peut-être un peu trop) et qui prend son temps, à nous questionner sur les vérités cachées, sur l’amour sous-entendu et sur l’équilibre parfois précaire des familles. Plus mémorable dans ses moments les plus dramatiques, le film est quand même intriguant sur toute sa longueur et s’appuie sur la technique filmique à des fins narratives, ce qui n’est pas toujours le cas dans le cinéma moderne, loin de là.

Harmonium
De Koji Fukada
Avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi
Xenix Film
Sortie le 22/02

"Harmonium" : quand l’harmonie est interrompue.
3.5Note Finale