Il fallait le faire, et le cinéaste Fahrad Samji l’a osé. Ce n’est pas pour rien que Bollywood est l’industrie cinématographique la plus puissante au monde, bien au-dessus d’Hollywood en réalité, et qu’elle peut se permettre des folies scénaristiques réussies.


Roy, Max et Harry sont 3 frères très proches. Si ce dernier souffre de troubles de la concentration, il arrive néanmoins à tenir son propre commerce en qualité de coiffeur. Doué dans son domaine malgré son handicap, sa vie changera à jamais suite à l’arrivée d’un client qu’il cherchait à éviter à tout prix. Entraînant ses 2 frères dans sa chute, leur seule solution sera de se marier avec 3 femmes riches. Leur plan fonctionnant mieux que prévu, ils vont se retrouver les 6 dans un somptueux hôtel dans la cité de Sitamgarh pour leur mariage. Alors qu’il pensait avoir sauvé sa fratrie et vivre heureux, Harry va ressentir une chose le dépassant complètement… Une de ses vies antérieures. Il va progressivement se souvenir de son passé, soit 600 ans auparavant, et qui plus est, il ne sera pas le seul concerné ce voyage dans le temps. Passant du passé au présent, son futur et celui de toutes les personnes liées au mariage, s’en retrouveront modifiées à jamais. Au point même que leurs vies en seront menacées…

Rare sont les fois où une polémique touche autant l’univers cinématographique Bollywood. Pourtant, ce fut le cas avec « Housefull 4 ». Tout a commencé quelques temps après le début du tournage. Sous forme de rumeurs, puis de propos affirmés par les femmes concernées… D’attouchements à une tentative de viol auprès des danseuses, la production fut carrément stoppée suite à ses raisons. A juste titre d’ailleurs car au final et suite à cette initiative décidée par l’acteur en tête d’affiche, soit Akshay Kumar (« Mission Mangal »), le metteur en scène des 3 premiers « Housefull » fut remercié pour son travail et congédié.

Cette affaire est d’autant plus étonnante, car si l’industrie indienne a effectivement également ses problèmes d’abus sexuels envers les femmes et les hommes, ils restent rarement médiatisés à ce point. Mais finalement, le projet s’acheva et se distribua dans les salles obscures en période de Diwali, soit la fête hindoue des lumières.

Quoiqu’il en soit, « Housefull 4 » est une véritable bonne surprise. Si effectivement le côté sexy des femmes a tendance à être un peu trop mis en avant, l’histoire, les musiques, le casting dans son entier et les danseurs-euses, sont efficaces et détonnant-e-s. A commencer par l’intrigue qui au départ, commence comme de nombreux long-métrages Bollywood. Mais et au fur et à mesure de l’avancement du récit, la science-fiction s’imbrique peu à peu tout en gardant un humour décalé. L’amusement opère d’ailleurs à merveille, car d’une part il ne contient pas de lourdeurs inutiles, mais en plus, les parodies et allusions à certaines grosses productions Bollywood créent une ambiance très adaptée au sein d’ « Housefull 4 ».

A propos d’hommages, l’un d’entre eux mérite d’être relevé parce qu’il est presque omniprésent et s’intègre parfaitement bien à ladite réalisation. Il s’agit du désormais mythique et plus rentable film Bollywood, « Baahubali ». Si certains clins d’œil sont plus subtils, comme une des chansons interprétées, avoir choisi l’un des acteurs principaux qu’est Rana Daggubati ne demeure pas du tout un hasard. Un choix faisant plaisir, d’autant plus pour les personnes connaissant le diptyque « Baahubali ». Quant aux autres personnes ne connaissant pas ladite saga, « Housefull 4 » se comprend tout autant bien.

En outre, le scénario d’ « Housefull 4 » contient également des idées originales, authentiques et même novatrices. En effet et sans trop en dévoiler, la trame est par exemple la 1ère à être une comédie tout en relatant la réincarnation. D’une manière certes comique, une nouvelle orientation sexuelle a aussi son importance dans cette fiction. Si les scènes en résultant sont drôles, l’idée de fond reste intelligente et démontre que tout homme peut devenir une femme et inversement. Mais surtout, qu’une telle décision doit être respectée par sa famille et ses proches.

Finalement, « Housefull 4 » est une excellente surprise très divertissante et amusante. Entre les séquences parodiques, les chants et les danses, le temps passera très vite en découvrant l’œuvre cinématographique. Du reste, elle s’adresse à un large public, connaisseur ou amateur des films Bollywood.

Housefull 4
Indien – 145mn – Action/Comédie/Fantastique
Réalisateur : Fahrad Samji
Avec : Akshay Kumar, Riteish Deshmukh, Kriti Sanon
Fox Star Studios
25.10.2019

 

 

 

« Housefull 4 » : De la réincarnation à… « Baahubali » !
4.0Note Finale