Iman Vellani : « J’aime « Kamala » parce qu’elle réagit comme n’importe qui en découvrant ses pouvoirs ».

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Quelques jours avant la sortie de la nouvelle série « Marvel », « Miss Marvel » sur la plateforme « Disney + », nous avons eu la chance de participer à sa Conférence de presse mondiale où nous avions appris que l’ « Avengers Con » pourrait réellement se créer…


Malika Bilal : Bonjour à tous. Je suis journaliste d’information internationale et je suis vraiment excitée d’être ici. Je peux vous dire que je suis déjà accro aux 2 premiers épisodes de la série. Mais sans plus tarder, voici notre panel :

Adil El Arbi (réalisateur/producteur exécutif)
Bilall Fallah (réalisateur/producteur exécutif)
Mohan Kapur (Yusuf Khan)
Zenobia Shroff (Muneeba Khan)
Sharmeen Obaid-Chinoy (réalisatrice, épisodes 104-105)
Meera Menon (réalisatrice, épisodes 102-103)
Kevin Feige (producteur exécutif)
Sana Amanat (productrice exécutive)
Rish Shah (Kamran)
Iman Vellani (Kamala Khan, Mme Marvel)
Matt Lintz (Bruno)
Yasmeen Fletcher (Nakia)
Saagar Shaikh (Aamir Khan)
Bisha K. Ali (responsable scénariste/productrice exécutive)

Malika Bilal : Il y a beaucoup de nouveautés avec « Ms. Marvel ». Elle est la 1ère super-héroïne musulmane sud-asiatique du « MCU ». Sana Amanat, comment êtes-vous passée du comics à la série ?
Tout était trippant. Quand Gwendolyn Willow et moi avons créé notre comics il y a environ 8 ans, nous plaisantions sur le fait que cela ne dépasserait pas le tome 9 et que personne ne les lirait. Mais Kevin (Feige) s’en est soucié en nous disant qu’il voulait en faire une série. Et finalement, nous avons eu plein de fans avec nos comics. J’ai aussi l’impression que « Miss Marvel » est parfaite pour une série d’action. Et Kevin, pouvez-vous nous dire pourquoi avoir choisi « Kamala » ?

Kevin Feige : Chez « Marvel », nous essayons toujours d’intégrer de nouveaux personnages qui attirent l’imagination du public. « Kamala » le fait clairement. En plus, cela fait longtemps que les fans nous demandent quand « Miss Marvel » sera dans le « MCU ». Cela semblait donc inévitable et au moment où « Disney+ » est arrivé, l’occasion s’est présentée et nous pouvions raconter son histoire en 6 épisodes. Je suis aussi très fier que nous puissions en amener de nouveau sans forcément miser sur les réinterprétations.

Adil El Arbi et Billal Fallah, vous êtes les réalisateurs. Comment avez-vous géré ce changement par rapport à votre précédente réalisation ?
Adil El Arbi : C’est un peu moins violent que… [rires] « Bad Boys for Life ». Après avoir monté ce film, on s’était demandés quelle serait notre prochaine étape ? Et la prochaine devait être « Marvel ». On en plaisantait en partie, car on se disait que si on participait à un projet dans un tel studio, le personnage devait être musulman.

Billal Fallah : Exactement.

A. E. A. : Mais nous ne savions pas qu’il existait une super-héroïne musulmane. Et c’est là que nous avons découvert « Miss Marvel » et que nous savions qu’il fallait en faire quelque chose. Nous sommes tombés amoureux de « Kamala Khan » et de son monde. Je veux dire que nous sommes des Belgo-Marocains, donc quand nous avions 15-16 ans, nous cherchions aussi notre identité, notre place dans ce monde. Puis, nous avons rencontré Kevin Feige et son équipe et avons réussi à les convaincre de faire partie du projet. Merci !

K. F. : Je précise qu’ils avaient tourné l’un des plus gros succès du cinéma de 2020, « Bad Boys 3 ». Ainsi, leur nom m’est apparu et je me suis dit : « Est-ce qu’ils pourraient réaliser une série pour nous ? ». Et ils l’ont faite avec passion.

B. F. : Oui, c’était un véritable honneur de faire partie du « MCU ». C’est un rêve devenu réalité. C’est comme si on retombait en enfance. Parfois, nous étions comme des enfants sur le plateau, nous riions souvent.

Oui je vois. Passons maintenant au niveau du public virtuel et leurs questions. La 1ère est pour vous Kevin. « Avengers Con » semble être une excellente idée. Pourrait-elle devenir réelle ?
K. F. : Nous en parlions aussi sur le plateau. Car pendant la période Covid, il n’y a pas eu de conventions. Et croyez-le ou non, mais plusieurs scènes de « Spider-Man : No Way Home » se tournaient juste à côté de « Ms. Marvel ». Donc beaucoup de nos figurants ont pu voir et participer à cette fausse « Avengers Con ». En temps voulu, je pense que cela serait amusant de réellement la faire.

En fait, qu’est-ce qui rend « Miss Marvel » si spéciale par rapport à
d’autres lycéens dans le « MCU » ?
I. V. : Oui, elle découvre ses super-pouvoirs à 16 ans, nous avons déjà vu ça. Mais elle est aussi fan des autres super-héros du « MCU ». Vous savez, cette fascination et cette excitation sont tellement partagées avec les fans de « Marvel » dans la vie réelle, que nous pouvons mieux nous identifier à « Kamala ». Elle réagit comme nous le ferions quand elle obtiendra ses pouvoirs. C’est pour ça que j’aime cette partie d’elle. Et même si la culture et la religion n’ont jamais été principales dans sa vie, cela fait tout de même partie d’elle. C’est pareil pour moi… Le moment où je me réveille, où je vais à l’école, où je prie… C’est un ensemble, une normalité. Et je pense que nous avons assez bien équilibré ce tout.

La série a un style visuel bien distinct. Comment l’avez-vous défini et en quoi
cela aide-t-il l’histoire ?
A. E. A. : Je suppose que l’animation aide beaucoup car nous avons toujours voulu trouver un moyen de traduire notre imagination et notre monde d’une manière cool. C’est là que nous avons eu l’idée d’injecter ce côté animé, même si nous avions un peu peur qu’on nous dise non, parce que c’est différent des autres séries. Nous avons donc fait une présentation avec des vidéos tout en expliquant pourquoi il était important d’avoir ces séquences. Etonnamment, ils nous ont dit oui. Tout en nous précisant qu’on ne devait pas exagérer et ne pas en mettre trop souvent. Mais si nous restions fidèles à l’histoire et au personnage, cela collerait. C’est ainsi que nous avons eu ce style. Alors, merci de nous avoir permis de le faire.

Le costume de Kamala est magnifique, adapté à son âge et culturellement spécifique. Pouvez-vous nous parler de ce qui le rend si spécial et ce qui a été ajouté par rapport à la série ?
I. V. : Notre merveilleux costumier, Arjun Bhasin, a incorporé beaucoup de beaux tissus. Et nous avons utilisé le dupatta, une magnifique longue écharpe colorée utilisée par les femmes en Asie du Sud.

S. A. : Ce qui était vraiment amusant, c’était d’adapter le design des comics en quelque chose qui ressemblait davantage à un costume « Marvel », mais toujours authentique aux comics et à son héritage. Et si vous regardez les détails, il y a beaucoup de belles textures qu’Arjun a incorporées et qui donnent l’impression de provenir de l’Asie du Sud.

D’accord. Kevin, « Moon Knight » est une série plus sombre. « Miss Marvel » est beaucoup plus légère, donc était-ce une décision consciente de différencier autant les 2 séries ?
K. F. : Pour nous, le but est de varier quant aux sortes de super-héros et héroïnes. Que nous gardions un style, une ambiance et une émotion différentes à chaque fois, du moins je l’espère. Et c’est le moment idéal pour passer de « Moon Knight » à « Miss Marvel » spécifiquement parce qu’ils sont uniques et différents. Même par rapport à « Doctor Strange in the Multivers of Madness » ou « Thor : Love and Thunder ».

Et à présent, la toute dernière question. Maintenant que la série est sur « Disney+ », que voulez-vous que les gens en retiennent ?
S. A. : Ce qui est vraiment incroyable dans cette série, c’est que nous avons beaucoup parlé d’identité. Dans chaque épisode, il y a tellement d’amour et de connectivité. Et j’ai l’impression qu’elle parle vraiment d’une sorte de récupération d’identité, d’un retour chez soi. Nous pouvons être fiers de n’importe quelle couleur de peau, de toute identité sexuelle que nous pourrions avoir. Nous voulons que cette série et les gens qui la regarde, se sentent joyeux par la suite et célèbrent qui ils sont et avec qui ils sont.

J’ai vraiment ressenti de la joie en étant avec vous. Merci beaucoup d’avoir partagé de votre temps et vos expériences.

- Publicité -

L’Homme parfait

I’m Your Man

Elvis

THE BLACK PHONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -