Incroyable mais vrai et surtout par rapport à cette maison

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Au travers de son 9ème long-métrage, le cinéaste français Quentin Dupieux emmène le public à la découverte d’une habitation somme toute, banale. Mais au final, les gens qui pourraient emménager verront leur vie changer à jamais. Une comédie douce-amère digne du réalisateur.


Marie et Alain ont décidé d’emménager au sein de leur nouveau lotissement. Au fur et à mesure des découvertes des pièces, ils vont choisir ce pavillon afin de vivre des jours heureux. Non pas grâce à sa modernité ou à son charme, mais principalement à cause (ou grâce) à cette étrange et mystérieuse trappe dans leur cave… Et une fois la descente entamée, tout aura un sens différent. Ou pas, car on peut s’en ficher royalement de cette ouverture et vivre totalement différemment.

Parmi les réalisateurs et producteurs de l’Hexagone, Quentin Dupieux s’avère être l’un des plus prolifiques de ces dernières années. Bien que ses projets aient systématiquement les dimensions de films d’auteur, les spectateurs-trices et personnalités du 7ème Art francophones, répondent toujours présent-e-s afin de regarder ou de participer à ses fictions.

Celles-ci sont d’ailleurs fréquemment étranges, tant au niveau des contextes que de l’environnement réel ou fabriqué en extérieur ou en intérieur. Et la situation s’avère identique avec « Incroyable mais vrai ». Car même si sa trame débute relativement normalement, l’anormalité fera vite place au quotidien du couple joué par Léa Drucker (« Roxane ») et Alain Chabat (« Kaamelott – Premier volet »).

Néanmoins, si l’intrigue d’ « Incroyable mais vrai » captive assez vite, l’élément de surprise se dévoile trop rapidement et le long-métrage en perd de son charme. De ce fait, les autres sujets de société abordés en parallèle par exemple, en deviennent parfois inutiles. Voire, rallongent l’histoire de cette invraisemblance sans réelle nécessité.

En outre, l’année où le récit est censé se dérouler, ne demeure pas très clair et cela peut embrouiller les spectateurs-trices. En effet, si l’impression des années 80 règne assez aisément grâce notamment aux décors, l’usage de certains matériaux plus modernes, trouble trop la période et rend « Incroyable mais vrai », moins fluide.

En plus des 2 comédiens en tête d’affiche susmentionnés, l’autre performance plutôt sympathique se perçoit à travers celle de Benoît Magimel (« La Fille de Brest »). Ceci, grâce à son ambition d’évoluer et ce d’une manière très… particulière par rapport à son personnage. Progressiste quant à la nouvelle et haute technologie, le changement et les options qu’il s’ajoutera surprendront certainement et ne manqueront pas d’amuser.

Si « Incroyable mais vrai » aborde la science-fiction d’une manière originale, les échos littéraires raisonnent relativement souvent aussi. A l’exemple de « Dorian Gray » ou du fameux roman de Lewis Caroll « Alice au pays des merveilles ». Et le lien entre les 3 histoires, se comprend davantage au fur et à mesure de l’avancement du film.

Malheureusement, cette réalisation perd très rapidement de sa dynamique et son côté fantastique sera employé de manière excessive au point que cela en deviendra banal, voire peut-être même un peu ennuyeux.

Dans tous les cas, « Incroyable mais vrai » garde son étrangeté jusqu’à la dernière séquence. Grâce aux éléments susmentionnés, mais également aussi grâce à cette étonnante maison existant réellement et qui servit de décors pour le tournage.

En définitive, entre l’esthétique soignée du long-métrage, les sujets sociétaux actuels et certaines autres reconstitutions, « Incroyable mais vrai » divertit, mais risque de ne pas être apprécié par un large public pour toutes les raisons évoquées.

Evidemment, les personnes connaissant le genre de Quentin Dupieux apprécieront sa récente réalisation, mais elle risque d’avoir moins de succès que certaines précédentes.

Incroyable mais vrai
FR – 2021 – Comédie 1h14min
De Quentin Dupieux
Avec Léa Drucker, Alain Chabat, Benoît Magimel…
Praesens Film
15.06.2022 au cinéma

- Publicité -

L’Homme parfait

I’m Your Man

Elvis

THE BLACK PHONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -