Rendu célèbre pour son rôle de Mister Bean, le comique anglais, Rowan Atkinson nous fait à nouveau rire aux éclats dans les dernières aventures de l’agent secret Johnny English.


C’est en 2003 qu’a commencé la saga « Johnny English ». Dans le premier épisode, nous avons découvert un agent secret pas très futé, appelé en renfort pour déjouer un odieux complot contre les « Joyaux de la Couronne ». Unique rescapé des services secrets britanniques, Johnny est convoqué d’extrême urgence pour résoudre l’énigme. Maladroit au possible, l’homme arrivera malgré tout à coincer les malfaiteurs.

De retour huit ans plus tard (en 2011) après un séjour dans une région reculée d’Asie pour perfectionner ses compétences uniques, l’agent secret s’est vu confier une nouvelle mission, celle de protéger le Premier Ministre chinois.

C’est la troisième fois que le meilleur agent du MI-7 reprend du service. Nous le retrouvons, cette fois-ci, chargé de contrecarrer une cyberattaque qui menace le Royaume Uni. La technologie est le thème central du dernier film de David Kerr. Le réalisateur nord-irlandais qui n’a pas une grosse carrière cinématographique, reprend les aventures de l’espion comique après les sorties concluantes de Peter Howitt et Olivier Parker.

Rowan Atkinson fidèle à lui-même nous divertit par des pitreries dont il a le secret. En plus d’être complètement à côté de la plaque, son personnage fait, à présent, partie des anciens du MI-7. Le retraité n’a aucune notion du monde dans lequel on vit. Il n’utilise aucun téléphone portable, ne connaît pas Internet ni le monde virtuel, roule toujours en véhicule à essence et utilise de bons vieux objets qui sont aujourd’hui désuets.

Parodier James Bond est assez banal, mais l’acteur anglais arrive à le rendre encore plus ridicule que les autres, car son jeu de grimaces est infini. Il a aussi le don de mettre son personnage dans des situations les plus rocambolesques sans que cela ne décrédibilise le film.

Face à lui, nous trouvons un spécialiste des communications, Jason (joué par le charmant Jake Lacy) qui connaît tous les algorithmes. Cette suite d’opérations permet de résoudre un problème et d’obtenir des résultats. On retrouve aujourd’hui ces algorithmes dans de nombreuses applications telles que le fonctionnement des ordinateurs, le routage d’informations, la cryptographie, la planification, le traitement des images et du texte ainsi que dans la bio-informatique. Autant dire que ce système est au cœur de nos vies.

Johnny English contre-attaque représente l’humour à l’état pur. Les situations cocasses sont constantes. Nul besoin de phrases cultes ou d’humour vulgaire pour divertir le spectateur. Johnny a une double facette. L’espion parfois ridicule sait aussi se comporter correctement quand c’est indispensable.

Si Mr Bean est parfois agaçant, ce n’est pas le cas de Johnny English. Accompagné de Bouth, son fidèle ami et assistant, (joué par un Ben Miller en pleine forme) l’agent secret parcourt le sud de la France pour démasquer le pirate informatique.

Au casting, nous trouvons aussi, Emma Thompson et Olga Kurylenko qui sont parfaites dans leurs rôles respectifs. Emma incarne le Première Ministre Britannique, quant à la belle actrice ukrainienne, elle se met dans la peau d’un agent du KGB.

Cette comédie très attendue n’est pas le meilleur film du genre, le scénario tient moyennement la route, mais les défauts de mise en scène sont largement compensées par un humour de qualité et de jolis clichés !

Johnny English Strikes Again (Johnny English : Contre-Attaque)
UK   –   2018   –   Comedy
Réalisateur: David Kerr
Acteur: Olga Kurylenko, Rowan Atkinson, Jake Lacy, Ben Miller, Miranda Hennessy, David Mumeni
Universal Pictures
10.10.2018 au cinéma

"Johnny English contre-attaque" : De l'humour british comme on l'aime !
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires