Pour son premier long-métrage, le réalisateur belge Guillaume Senez nous conte l’histoire de deux jeunes, Maxime et Mélanie, éperdument amoureux l’un de l’autre, qui explorent avec timidité et maladresse leur sexualité. Jusqu’au jour où Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Un événement aussi simple mais lourd de responsabilités et questionnements qui va transformer leurs jeunes vies. Keeper ou comment deux adolescents doivent se préparer à devenir parents avant même d’être adultes.


Devenir parent est toujours une étape cruciale dans la vie et un énorme challenge et ce même si nous estimons être prêts à accueillir le nouveau membre de la famille. Mais lorsque cet événement surgit quand on ne s’y attend pas, quand on n’y a jamais songé et à un âge où les préoccupations sont en générale autres, le sujet est alors aussi beau que très délicat. Autant dire que l’enjeu de raconter et mettre en images un thème tel que celui-ci était un sacré défi pour Guillaume Senez, aussi responsable du scénario.

Autant lever tout de suite les craintes à ce propos car ce sujet pourtant délicat et sensible, est parfaitement traité car il n’est pas ici question de donner des leçons ou d’émettre des jugements sur un thème aussi tabou et intime. Ce qui est mis en avant tout le long de l’histoire ce sont les doutes, les challenges que représente une telle situation, les décisions à prendre (notamment celle de garder ou pas l’enfant). Pour ce faire, le réalisateur a pu compter sur les deux jeunes acteurs qui sont incroyables de sincérité, de naturel dans leurs rôles. Les autres acteurs, notamment les parents, excellent aussi dans leurs rôles et rajoutent une note de réalisme supplémentaire au tableau.

La force de ce film est donc, avant tout, d’être honnête, d’être au plus près des préoccupations des deux personnages principaux, de montrer à quel point un tel événement chamboule totalement la vie de toute personne d’autant plus à un âge où les préoccupations principales sont de s’amuser, de sortir avec les copains ou de faire du sport.  Seule critique qui pourrait être apportée c’est le fait que la caméra se fixe surtout sur le personnage de Maxime tandis que Mélanie reste quelque peu dans l’ombre.  Mais malgré tout, cela ne nous empêche pas d’être touchés par la beauté de ce long-métrage, par la sincérité et la simplicité qui s’en dégagent.

 Un film vrai qui ne cherche rien d’autre qu’à nous montrer un pan de réalité, un passage de la vie qui n’est pas évident au travers de personnages vrais auxquels il est aisé de d’identifier. Pour sa première réalisation en long format, Guillaume Senez a pleinement relevé le challenge, une belle réussite.

Réalisé par Guillaume Senez
Avec: Kacey Mottet Klein, Galatea Bellugi, Catherine Salée, Sam Louwyck, Laetitia Dosch
Bonus: Bande-annonce, Teaser

Keeper : parents avant d’être adultes
4.0Note Finale