La suite et fin, enfin, j’espère, des aventures de Po alias le guerrier dragon, le seul panda fan de Kung Fu.


Comme le laissait subtilement penser la fin du volume 2, le père du dit panda le retrouve, en 3 minutes au début du film, on n’a pas que ça à faire non plus, sérieusement, et le ramène dans le havre de paix des plantigrades pour lui enseigner le Chi. Bien que se soit un troisième volet, l’histoire reste drôle et captivante, ce qui n’est pas forcément aisé pour une trilogie ou plus, Star Wars et Lord of the Rings mis à part.

Nous découvrons un monde de pandas déclinés de dizaines de façons différentes, tous aussi mignons, comiques et attachants les uns que les autres. Po comprend enfin l’essence de ce qu’il est, pour rappel, il découvre que son père, l’oie, n’est pas son géniteur, seulement dans le deuxième opus, ce n’est pas une flèche le guerrier dragon.

Un animé comme Dreamworks en a le secret, avec ce qu’il faut d’impertinence, de références pour les vieux, enfin les parents, j’veux dire et de cabrioles humoristiques pour faire rire la famille entière. Après Shrek, Madagascar et Kung Fu Panda, les studios Dreamworks devront s’accrocher pour continuer sur leur lancée de films d’animations politiquement incorrects, enfin dans l’impression globale, soyons honnêtes. Donc une bonne suite d’une excellente série et si vous êtes allergiques, allez plutôt voir le monde de Dory, au moins y a rien qui colle… aux poils.

Kung Fu Panda 3
De Jennifer Yuh, Alessandro Carloni
Avec Manu Payet, Pierre Arditi, Alison Wheeler
20th Fox

Kung Fu Panda 3
4.0Note Finale