La Dégustation est une belle leçon de vie à travers l’œnologie

Un duo qui fait plaisir sur grand écran.

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

3 ans après son dernier long-métrage, le cinéaste Français Ivan Calbérac revient sur le devant de la scène cinématographique avec son adaptation théâtrale, « La Dégustation ». Enrichissante et intéressante, cette fiction quelque peu avant-gardiste, est avant tout humaine.


La journée commence mal pour Jacques. Caviste depuis très longtemps et au bord de la faillite, il va faire une chute dans les escaliers menant à sa cave. En plus d’avoir brisé de bonnes bouteilles, il doit se rendre aux urgences. Il aura l’obligation de se ménager et de moins consommer de vin. Déprimant quelque peu, il va devoir aussi accepter l’insertion sociale de Steve et rapidement, l’entente entre les 2 générations ne vas pas être au beau fixe… Puis un jour et de manière spontanée, Hortense entre avec l’intention d’acheter une bouteille de qualité suite aux conseils du patron. Sympathisant assez rapidement et charmée par la vinothèque, elle décide de participer à l’atelier de dégustation proposé au sein de la boutique. A partir de ce moment-là, le trio qui ne semble guère s’apprécier, va petit à petit se rapprocher et parfois, percevoir de belles robes au goûté et de passer des moments savoureux et chaleureux.

C’est suite au succès théâtral de sa pièce « La Dégustation », que le scénariste et metteur en scène susmentionné dans le chapeau, décida d’en faire un long-métrage. Pour ce faire, il garda les thèmes et personnages principaux, tout en ajoutant quelques éléments nécessaires afin de rendre son récit plus intéressant.

En tête d’affiche de « La Dégustation », qu’il s’agisse de la version sur les planches ou face aux caméras, Isabelle Carré (« Délicieux ») et Bernard Campan (« Presque »). S’ils se sont habitués à leur jeu d’acteur et d’actrice au travers de la pièce, au cinéma, c’est seulement la seconde fois qu’ils jouent ensemble au cinéma. La dernière fois, fut en 2001 au sein de « Se souvenir des belles choses ».

Et leurs retrouvailles se ressentent positivement. Dans le sens où non seulement les spectateurs-trices percevront très certainement le plaisir qu’ils ont à (re) jouer ensemble, mais en plus leur jeu d’acteur et d’actrice, dégage une forme de complicité qui anime davantage « La Dégustation ».

Ce malgré une partie des sujets délicats, parfois tabous, et abordés de manières tragiques. Car si le vin est à l’honneur au sein de ce long-métrage, les problèmes financiers, le manque d’intérêt pour l’œnologie des nouvelles générations ou encore, le célibat pesant, sont filmés d’une manière authentique et quelques fois intimiste.

Néanmoins, « La Dégustation » expose d’autres thèmes et l’humour ne demeure jamais loin des séquences davantage dramatiques. Cela rend d’ailleurs cette fiction plus légère et permet au public, d’en apprécier tout autant son intrigue.

Si le charme du duo en tête d’affiche précité fonctionne ainsi que la magie au travers de la découverte des différentes sortes de vin, c’est principalement le lieu de tournage qui enchante. Entre le côté pittoresque du cellier, du magasin de vente et et des rues adjacentes à celui-ci, la ville de Troyes a été l’endroit parfait pour une telle réalisation.

Comme précédemment précité, quelques libertés scénaristiques furent entreprises. Ainsi, un nouveau personnage apparaît entre le long-métrage et la pièce de théâtre. Et plutôt un bon entremetteur, même s’il sème également ses petits problèmes. Qui évidemment, ne manqueront pas aussi de compliquer la vie des 2 principaux protagonistes.

En fin de compte, « La Dégustation » s’avère être une fiction intelligente, aux idées plutôt novatrices et qui contient un juste degré d’insouciance mêlé à un côté sérieux. Ce, malgré quelques plans de temps à autre, inutiles.

S’adressant à un large public, la réalisation de Ivan Calbérac ne plaira probablement pas aux adolescent-e-s pour toutes les raisons évoquées. Cependant, les gens curieux de découvrir son nouveau film et celles et ceux appréciant son travail théâtral, cinématographique et le vin, aimeront certainement cette belle dégustation.

La Dégustation
FR – 2022
Durée: 1h22 min
Comédie, Romance, Drame
Réalisateur: Ivan Calbérac
Avec: Isabelle Carré, Bernard Campan, Mounir Amamra, Olivier Claverie
Frenetic Films
07.09.2022 au cinéma

- Publicité -

ARDENTE·X·S

Novembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -