François Desagnat revient avec une comédie familiale. Son dernier film allie humour et bons sentiments. Une recette qui fonctionne à merveille !


Stéphane Legendre est un médecin renommé de la clinique de la Corniche à Toulon. Ce spécialiste des accouchements, fan de rugby et passionné de voitures de collection n’a personne avec qui partager ses passions.

Il comble ce vide en surveillant ses trois filles adultes, Gabrielle, Alexia et Raphaëlle. Son espoir est de les voir en couple et donc d’avoir, enfin, des hommes à la maison.

Gabrielle a déjà un ami secret qu’elle n’ose pas présenter, quant à Alexia, elle commence une relation avec un célèbre rugbyman…

Le réalisateur, François Desagnat s’est inspiré pour son nouveau film, de comédies célèbres ayant comme sujet principal, l’arrivée d’un prétendant dans une famille soudée comme « Mon beau-père et moi » et « Crazy Stupid Love ». Le cinéaste a apporté une nouveauté à cette thématique. L’homme introduit dans la famille n’est plus accueilli avec méfiance, mais avec enthousiasme.

Cette inversion a pour but de casser les schémas familiaux classiques et désuets de façon délibérée et subtile. C’est Julie Gayet qui préside à table, elle ne prépare aucun un repas et la seule fois où elle est dans la cuisine, c’est pour nettoyer son matériel de sculpture.

Dans son film précédent Adopte un voeuf, François Desagnat parlait d’une famille réinventée. Dans Le gendre de ma vie, il crée une famille dysfonctionnelle. Ces deux films explorent la thématique des relations générationnelles. L’amour s’exprime sous différentes formes. Il y a les non-dits, les tensions et la protection parentale.

Pour le personnage du père, François Desagnat est resté fidèle au script: il devait être excessif, paradoxal, agaçant mais apprécié par le public. C’est pour cette raison qu’il a choisi Kad Merad, un acteur qui inspire la sympathie. Déjà présent dans Les Chti’s, « Monsieur Papa » et Marseille, le franco-algérien est parfait dans son nouveau rôle.

Le casting a été plus compliqué pour les soeurs, le réalisateur explique qu’il a commencé par Alexia afin de construire autour d’elle la tonalité de la fratrie. Il a retenu l’actrice Pauline Etienne qui s’est substituée à une première comédienne ayant quitté prématurément le tournage. Puis il a choisi Louise Coldefy (Gabrielle) et Chloé Jouannet (Raphaëlle) pour compléter le trio. Julie Gayet s’est, par la suite, jointe au groupe, pour interpréter la mère.

Dans le style de « Meet the fockers » mais à l’envers, « Le gendre de ma vie » est le troisième film que François Desagnat réalise en solo. Habitué à faire des comédies assez lourdes du genre « les 11 commandements » ou « la Beuze » avec ses acteurs de prédilection Michaël Youn et son frère Vincent Desagnat, sa nouvelle création sort de l’ordinaire et nous surprend positivement.

Le gendre de ma vie
FR   –   2018   –   Comedy
Réalisateur: François Desagnat
Avec : Kad Merad, Pauline Etienne, Julie Gayet
Pathé Films
19.12.2018 au cinéma

"Le gendre de ma vie" : Paternité !
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires