Louise a deux priorités dans la vie. Ses enfants et la gestion de l’exploitation familiale. Stressée et désordonnée, cette femme va faire la connaissance de Pierre, un homme particulier qui va lui apprendre à apprécier ce qui l’entoure.


Les Merveilles sont des pâtisseries légères que l’on met à frire et qui sont saupoudrées de sucre. Elles font partie de la grande famille des beignets dont les noms et les formes varient selon les régions. Ce dessert croustillant est l’une des spécialités de Louise qui tient un stand de fruits au marché. Cette femme de 37 ans est mère de deux enfants qu’elle élève toute seule.

Un soir en rentrant chez elle, notre arboricultrice renverse par mégarde Pierre, un personnage lunatique qui va chambouler son quotidien. Cet homme, autiste est atteint du syndrome d’Asperger, c’est une personne honnête, fiable, fidèle et qui ne veut de mal à personne, mais il a de la peine à vivre en société. Intriguée par son comportement, Louise décide de l’héberger chez elle…

Pour préparer le rôle de Pierre, l’acteur Benjamin Lavernhe a regardé des documentaires sur le syndrome d’Asperger et lu de nombreux témoignages. Il a aussi rencontré, en compagnie du réalisateur, la psychologue Chantal Lheureux qui leur a parlé de ses patients et décrit leur comportement (langage, musicalité de leur voix ainsi que leurs tics). Grâce à cette préparation l’acteur de la Comédie Française à pu se mettre plus facilement dans la peau du jeune autiste et lui a donné la crédibilité nécessaire.

Comme elle le prouve une nouvelle fois avec «Le Goût des merveilles», Virginie Elfira apprécie de jouer dans des comédies romantiques. Sa filmographie compte déjà des titres très évocateurs comme «Caprice», «20 ans d’écart», «La chance de ma vie» et «L’amour c’est mieux à deux».

L’autre point fort de ce long-métrage est sans aucun doute, la nature. Les paysages très variés sont composés de champs de blé, de lavande et de tournesols matérialisés par de la lumière. Les arbres fleurissent sous nos yeux et les abeilles bourdonnent autour de nous.

Pour les 35 jours de tournage estival, Eric Besnard et son équipe ont choisi comme décor la Drôme, notamment les villes de Nyons, Montélimar et Piégon ainsi que le village de Villedieu, dans le Vaucluse.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce conte romantique est une vraie merveille pour nos sens.

Ce DVD ne contient aucun bonus mis à part les bandes-annonces de trois films.

Le gout des merveilles_dvdLe goût des merveilles (2015)
Réalisateur: Eric Besnard
Avec: Virginie Elfira (Louise Legrand), Benjamin Lavernhe (Pierre), Lucie Fagedet (Emma Legrand), Hervé Pierre (Jules), Hiam Abbass (Dr. Mélanie Ferenza), Laurent Bateau (Paul), Léo Lorléac’h (Felix),Natalie Beder (La jeune femme de la librairie), France Darry (La cliente du marché), Valentin Merlet (Le banquier) & François Bureloup (Le patron du bar).
20Th Fox

"Le goût des merveilles" : le fruit du hasard
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires