À Textopolis, tout le monde a un rôle à jouer. Bof sera un émoji sans expression comme ses parents. Mais que faire lorsque l’on n’est pas convaincu de sa voie et que s’exprimer librement nous est interdit.

À l’instar de « Toy Story » des studios Pixar, « Le Monde secret des Emojis » s’intéresse à ce que ressentent les désormais indispensables émoticônes de nos téléphones portables. Une idée toujours amusante qui, malheureusement frise le ridicule dans cette production Sony Pictures Animation. Dommage, car il est toujours plaisant de mettre notre imagination à contribution. Là où le chef-d’œuvre des studios à la petite lampe a réussi à sublimer l’enfance de toute une génération, le nouveau film de Tony Leondis peine à obtenir la même approche caustique.

Il faut dire que l’histoire manque cruellement d’originalité originale et est très souvent décousue. Ici, l’envie de suivre le personnage principal qui cherche sa place dans la société est bien pensée et s’avère être un message important à transmettre. Hélas, le rythme est très faible et emporte trop facilement les spectateurs-trices dans un tourbillon d’ennui. Même la présence vocale en version originale de Sir Patrick Stewart (« Logan ») ne permet pas un petit rictus facial. Les blagues sont présentes, mais sont relativement basiques et ne feront rire que les plus novices en la matière. « Le Monde secret des Emojis » pourrait intéresser les plus jeunes, mais les plus grands perdront sans nul doute leur temps.

Le seul intérêt trouvé à cette animation est la dénonciation faite de notre société sur la place qu’ont pris les téléphones portables. Notamment sur le plan scolaire, car le personnage par qui tout arrive est un adolescent accro à son téléphone qui ne peut s’empêcher d’user des émojis pour s’exprimer.

Réalisé par Tony Leondis, qui avait mis en scène « Lilo & Stitch 2 : Hawaï nous avons un problème ! », il est incompréhensible de songer que les studios se soient battus pour obtenir les droits de ces petites images. En effet, Warner Bros. et Paramount Pictures espéraient tous deux obtenir la possibilité de mise en chantier. C’est finalement Sony Pictures Animation qui emporta la bataille. Même s’il est certain qu’aujourd’hui les dirigeants s’en mordent les doigts, le mal est fait. Car le studio avait, au départ, de quoi offrir un divertissement intéressant et accessible à la famille.

Il est regrettable que rien ne puisse réellement sauver le long-métrage. Un scénario mal conçu, un humour absent et surtout une bande son sans rythme, autant d’éléments qui refroidissent l’envie d’en savoir plus. Heureusement, le seul intérêt de s’attarder sur « Le Monde secret des Emojis » se trouve dans les bonus DVD et Blu-Ray. Grâce à la présence du court-métrage « Puppy », le spectateur aura enfin de quoi rigoler sincèrement. Il faut dire que ce petit moment de détente présage des retrouvailles très attendues pour cet été 2018 avec le troisième volet d’ « Hôtel Transylvanie 3 : Des Vacances monstrueuses ». En tenant compte des deux autres volets, il est à parier que le « Comte Dracula » n’aura pas de quoi se reposer.

 

  • Le Monde secret des Emojis
  • Réalisateur : Tony Leondis
Le Monde secret des Emojis : peut-on vraiment être ce qu’on veut quand tout est déjà programmé ?
1.0Note Finale