Le Pirate de Capri

Italie 1798, une Caravelle vogue en pleine mer, le commandant Van Diel, longue-vue à la main ordonne à ses hommes d’accélérer le mouvement, ils se dirigent vers Naples. A son bord des passagers, dont une troupe d’artistes de théâtre et acrobates qui amusent la galerie. Ceux-ci sont dirigés par un certain Pépino, un malfaiteur masqué qui tente de s’emparer du bateau lorsque celui-ci s’approche des côtes de l’île de Capri.

Une fois le navire aux mains des pirates, le Capitaine Sirocco chef des brigands fait la connaissance d’une belle passagère, Mercédès, qui n’est autre que la future fiancée du Compte Amalfi. Accueillis en héros sur l’île, Sirocco et ses hommes déchargent les marchandises volées. Ils ont kidnappé le commandant et tentent de le faire parler. Sirocco aimerait savoir qui a causé la mort de son frère. Il apprend que le chef de la police napolitaine, le Baron Holstein a tout manigancé.

Le Pirate de Capri

Le Pirate de Capri

Sous les traits du Compte Amalfi, sa deuxième personnalité, Sirocco va tenter de percer le mystère à la cour, mais un événement va tout précipiter. La reine de Naples Maria Caroline cherche à fuir vers Palerme, conseillée par le noble allemand Holstein

Ayant de fortes similitudes avec le roman d’Alexandre Dumas « Le comte de Monte-Cristo » et un soupçon de « Zorro » ce film d’aventures va ravir un public hétéroclite. Nous avons droit à de magnifiques duels de capes et d’épées, à des hommes masqués et certaines jolies scènes romantiques.

Ce premier film dirigé en Italie par le réalisateur Edgar G. Ulmer a une ambiance napolitaine, mais beaucoup de scènes ont été tournées à Tarante dans les Pouilles. Du film, il reste des copies retravaillées dont celle-ci (récupérée en 1998). La version originale italienne est introuvable, mais des rumeurs disent qu’elle se trouve à Rome, propriété d’une actrice italienne des années 70 peu motivée à remettre ce chef d’œuvre en circulation.

Edgar G. Ulmer est né à Olomouc en République Tchèque et a produit des films à petit budget, mais ce n’est pas le cas de « Pirates de Capri ». Le film est mémorable pour sa bande son, avec des musiques originales de Nino Rota qui donne une magnifique atmosphère à l’ensemble. Certaines images de ce film sont de qualité moyenne, la traduction est médiocre, mais vu la rareté du produit cela est tout à fait excusable.

Ce DVD peut-être visionné en version originale anglaise sous-titrée ou en version française.

Dans la même collection sont disponibles à la vente, les films suivants : l’île des péchés oubliés, tempête sous la mer et le pirate des mers du Sud.

Le Pirate de Capri

Le Pirate de Capri
(Titre original: Il Pirato di Capri)
Film américano-italien de 1949
Réalisateur: Edgar G. Ulmer et Giuseppe Maria Scotese
Scénario de S. Alexander
Adaptation de G. Colonna et G. Moser
Avec: Louis Hayward, Binnie Barnes, Mariella Lotti, Alan Curtis, Rudolph Serato. Michael Rasumny et Eleonora Rossi Drago.
Durée: 94 minutes
Artus Films

"Le Pirate de Capri" : Capri, ce n'est pas encore fini !
3.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

A propos de l'auteur

Articles similaires