20.3 C
Munich
dimanche, mai 26, 2024
- Publicité -

Les Frères sisters : Western poussiéreux

Claire Blanchard-Buffon
Claire Blanchard-Buffon
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Dans l’Ouest sauvage et encore mal dompté, deux frères à la solde d’un commodore cherchent un homme en fuite. Charlie, le plus jeune, et Eli ont grande habitude de faire ce sale boulot. Il faut dire que cela paye bien et le sentiment de puissance et de terreur insufflée procure un bénéfice inestimable. Seulement, voilà, l’aîné est fatigué de cette vie rude et aspire à se ranger alors que Charlie aime se vautrer dans la fange et abuse bien plus que de raison de cette fausse réputation d’homme de main sanguinaire et violent.


Dans la tradition du western road trip, Jacques Audiard a presque réussi son pari. Presque ? Oui, car la fin, sans vous le dévoiler, n’est hélas pas à la hauteur de la tension et de l’ambiance du reste du scénario. C’est magnifiquement crade, vibrant de malaise et tellement trempé d’authenticité que l’on peut sentir la température et la poussière. Les plans sont réduits à leur essentiel, comme pour contrebalancer avec les longues minutes passées dans l’intimité des protagonistes.

Du côté des détails, rien ne prouve que les ethnies sassanides ou sémites étaient présentes sur le future sol américain lors de la conquête de l’Ouest, c’est vrai, mais rien ne le confirme non plus. Le choix de placer au cœur de l’action un personnage clairement arabe est audacieux et va faire certainement couler de l’encre. C’est pour sûr un coup de génie ! De plus, le personnage est enlisé dans une sorte de spirale de préjugés de compétences : il est chimiste. Historiquement ça se tient, humainement, c’est gonflé et très courageux pour une minorité de jouer des coudes pour arriver jusque sur ces terres hostiles, encore plus à cette époque. Déjà, que les blancs se faisaient la guéguerre, pour les autres ça ne devait pas être simple. Mais bon la raison de l’or…

Bref, les westerns ne sont-ils pas aussi là pour exacerber les préjugés sociaux après tout ? Sur le fond comme à la surface, ce film est plutôt une réussite, bon rythme pour le style, excellentes prestations et décors succins, mais efficaces. Un moment intéressant en salle obscure.

Les Frères Sisters
FRA – ESP – USA – ROU – 2018
Durée: 2h02 min
Drame, Western
Réalisateur: Jacques Audiard
Avec: Jake Gyllenhaal, Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Rutger Hauer, Riz Ahmed, Carol Kane, Creed Bratton, Niels Arestrup
Elite Film
19.09.2018 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -