En 2011, sort un nouveau film Bollywood nommé Ra.One. Précurseur en la matière au niveau des effets spéciaux, l’idée de base reste toute simple, mais efficace. Qui plus est, impossible de ne pas avoir envie de danser et entonner certaines mélodies durant l’histoire.


Ra.One est un programme top secret généré par une puissante entreprise basée à Londres. Très avancé technologiquement, le logiciel s’est récemment achevé grâce à l’équipe professionnelle à Londres. Dans un futur proche, Barron Industries achève ce projet et le nomme RA-ONE Constitué uniquement d’hologrammes, il représente un indiviu extrêmement réel et dense se confondant largement avec un véritable être humain. Mais lors d’une nouvelle manipulation, la situation dérape et échappe aux programmateurs et RA-ONE devient une menace. Face à ce danger, il est alors décidé de créer rapidement un hologramme basé sur la même technologie afin de créer le seul « être » capable d’arrêter l’ennemi : G.One.

Peu de gens le savent en dehors des connaisseurs-euses et de la communauté indienne, mais le titre « Ra.One » est en fait un anglicisme d’un des démons hindis nommé Ravana. Cela signifie donc, et cet élément demeure assez rare dans le domaine cinématographique pour le mentionner, que le nom du long-métrage rend hommage au méchant dans l’histoire.

Pourtant, le cinéaste œuvrant dans la conception de son film n’en fait pas directement référence, car son point de départ était tout autre… Il s’agissait d’une publicité destinée la télévision où des enfants contrôlent un robot à distance. Sentant un projet intéressant, il le développa et le proposa à la société de production « Red Chillies Entertainment ». Celle-là même dirigée par l’acteur principal de « Ra.One », Shah Rurk Khan qui flaira également le potentiel scénaristique.

Afin de mettre en scène sa fiction, Anubhav Sinha a parfaitement su s’entourer au niveau du casting en séduisant de grands noms à Bollywood. En commençant par le comédien précité (surnommé SRK et considéré comme un Dieu en Inde), mais aussi la célébrité connue internationalement à présent : Priyanka Chopra Baywatch ») pour un fameux petit rôle. À leurs côtés, Kareena Kapoor et Arjun Rampal. Moins connus du grand public dans le monde, ils ont également beaucoup de long-métrages à leur actif l’exemple du fabuleux « Om Shanti Om » ou avec le film de gangsters « Don ». Au final, ce quatuor parfait promet beaucoup de rebondissements. En plus du casting indien, c’est le personnage joué par Tom Wu Kick-Ass 2 ») qui surprend davantage grâce à son faciès dégageant un côté très inquiétant et malfaisant.

Mais la distribution a beau être formidable et bien dirigée, un film Bollywood n’aurait pas cette appellation sans les chants et danses appropriés. Là aussi, la production avait marqué le coup en invitant un rappeur de l’époque célèbre : Akon. Il faut savoir qu’en Inde, il existe différents genres musicaux qui donnent souvent l’impression que les femmes et les hommes se « battent » vocalement. Les aigus et les graves sont primordiaux depuis plusieurs décennies au sein de telles réalisations. Ainsi, ledit chanteur est dûment accompagné par Hamsika Iyver, douée pour incarner les voix féminines principales en play back. « Ra.One » n’échappe pas à cette tradition que ce soit pour « Criminal » et « Chammak Challo ». Bien qu’Akon ait peiné à comprendre certaines intonations et paroles des morceaux, le making off l’expliquant est d’ailleurs assez amusant à ce propos, le rythme de « Chammak Challo » entraîne facilement et la mélodie s’oublie difficilement. En hindi, le terme désigne plus ou moins une femme portant une tenue voyante, classe et attirante. La traduction de la chanson s’interprète donc approximativement par l’envie du héros d’avoir toujours sa dulcinée à portée d’yeux, tout en lui laissant la possibilité de se sentir séduisante et attirante.

Pour les personnes détestant ou appréciant peu le genre kitsch, très romantique et avec des effets spéciaux ayant mal vieillis, « Ra.One » est à déconseiller absolument. Celles plus curieuses, appréciant le genre ou connaisseuses des films Bollywood, cette petite pépite sera pleinement appréciée. Même pour les enfants, car le héros principal est un jeune garçon qui se bat en compagnie de G.One. Un long-métrage parfait à découvrir en famille, avec des ami-e-s et permettant de s’immerger davantage dans les productions ressemblantes.

Ra.One (Voltage)
Date de sortie 24 juillet 2013 en DVD (2h 36min)
De Anubhav Sinha
Avec Shah Rukh Khan, Arjun Rampal, Kareena Kapoor…
Genres Science fiction, Action, Aventure
Nationalités américain, indien
Ra.One : attention aux personnages de jeux vidéo prenant vie…
5.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires