16.8 C
Suisse
30 juillet 2021

S'abonner au magazine

Les Looney Tunes marquent un joli trois-points !

-

Dix-sept ans après « Space Jam – Les Looney Tunes passent à l’action » et leur collaboration avec le basketteur Michael Jordan, les Looney Tunes reviennent dans la partie et sur grand écran pour injecter une bonne dose de folie dans la vie de James Le Bron… et accessoirement celle du spectateur.


La première idée qui jaillit à la sortie de la séance endiablée et presque éreintante de « Space Jam : A New Legacy », est que les scénaristes du film (dont Ryan « Creed » Coogler) doivent forcément être de grands enfants. En effet, ceux-ci ne se sont interdit aucune folie bien que le pitch soit, au départ, relativement sage et simple… Un algorithme revanchard (Al-G Rythm pour les intimes – campé par Don Cheadle), responsable de trouver des idées de films chez la Warner et frustré par le refus du basketteur d’adhérer à sa dernière trouvaille en date, enlève le fils de ce dernier pour le cacher dans le « multiverse » de la Warner Bros… Pour les récupérer, l’athlète devra affronter l’algorithme et son équipe dans un grand match de basket auquel participeront bien sûr les inénarrables Looney Tunes… Oui, un pitch RELATIVEMENT sage et simple !

En tout cas, l’idée de cacher le fils de LeBron James dans les studios est la grande trouvaille de cet excentrique long-métrage puisqu’elle permet aux héros de voyager à l’intérieur d’autres univers télévisuels et cinématographiques. Ainsi, en plus d’évidemment atterrir dans le monde des cartoons et de mélanger allégrement prises de vue réelles, animation 2 et 3D, les personnages se retrouvent carrément dans des séries et films célèbres. Sans gâcher toutes les innombrables surprises, on citera notamment « Game Of Thrones », « Mad Max : Fury Road » ou encore « Matrix ». D’autres clins d’œil à d’autres œuvres sont récurrents et incessants et il est peu dire que les auteurs ne se sont privés d’aucune référence. Au point même qu’il devient parfois difficile, entre les gags visuels, les gestuelles et grimaces très agitées et généreuses des caractères, et les nombreuses références méta de repérer et d’apprécier toutes les fantaisies à leur juste valeur. Surtout qu’il y en a pour tous les âges et tous les publics…

Ce trop-plein ne gâche certes pas totalement le plaisir, mais alourdit un peu inutilement l’ensemble. Principalement, parce que l’inévitable match de basket final, la grande promesse de spectacle de l’œuvre pour laquelle bon nombre de spectateurs se déplaceront est carrément son plus gros point faible. Puisque l’issue du match est bien connue, le suspense est forcément contrarié et la partie semble interminable et n’a pas grand sens à être inutilement tirée en longueur. D’autant plus que les effets sont exagérés et que la tentative de faire ressembler la partie sportive à un gros jeu vidéo-ludique tombe totalement à l’eau. De toute manière, deux heures de projection pour un long-métrage de ce type sont excessives et contre-productives pour un divertissement censé plaire aussi aux plus jeunes.

Petit bémol donc pour un film, en dehors de cela, très amusant et empli d’une folie toute cartoonesque et très communicative… même s’il on n’en a pas grand-chose à carrer du sport et de la star pour laquelle il est aussi clairement censé faire la promotion !

Space Jam : A New Legacy
USA – 2021 – Comédie
Réalisateur: Malcom D. Lee
Casting: LeBron James, Eric Bauza, Don Cheadle, Sonequa Martin-Green, Cassandra Starr
Warner Bros.
21.07.2021 au cinéma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
751FollowersFollow
645SubscribersSubscribe