« Lina de Lima » est un film dramatique qui sort de l’ordinaire. C’est en musique que le personnage principal dévoile sa détresse. Nominé et récompensé à travers le monde, ce film nous envoûte dès les premières scènes.


Lina est une jeune femme qui a quitté son Pérou natal pour venir s’installer dans un pays voisin. Engagée comme employée de maison, ses longues journées consistent uniquement à contrôler l’aménagement de la nouvelle villa de ses patrons. Accompagnée en secret d’Alicia, la fille du propriétaire, Lina présente son quotidien devant la caméra.

En plus de la nostalgie de son pays, la gouvernante a du mal à accepter que son fils l’ignore et ne lui donne que rarement de ses nouvelles. C’est uniquement par les réseaux sociaux qu’elle arrive à savoir ce que devient Junior. Inquiète, elle essaie de prendre contact par téléphone, mais celui-ci reste distant et ne veut pas communiquer avec sa mère.

À Santiago, Lina gère au mieux son capital et envoie quand elle peut, de l’argent et des cadeaux à sa famille. Lors des absences de son employeur, sa situation privilégiée permet de profiter des installations modernes de la maison.

Derrière cette vie agréable, se cache une détresse profonde, Lina a de gros moments de solitude qu’elle exprime à travers ses chansons.

Accompagnée par le corps musical Los Toribianitos, Magaly Solier (Lina) interprète de nombreuses compositions de Manuel Gatica et Cali Flores telles que : «Hoy es noche buena», «En tus fotos yo lloré», «Panalivio sambé », «Penas de sufrir», «Ati Sajmi», «Faltos sentimientos», «Carinito», «Conmigo» ainsi que «No puede quitarte las espinas» de Erick Escobar et «Amor po internet».

Bien réalisé, coloré, esthétique et passionnant, le nouveau film de María Paz González plait par son rythme et sa mélancolie.

L’actrice péruvienne, Magaly Solier avec sa forte personnalité incarne à merveille Lina. Elle est drôle, douce et envoûtante. Le spectateur découvre son personnage durant le film.

Lina se prend à jouer de nouveaux rôles pour donner du piment à sa vie solitaire. Cette migrante économique n’a pas une vie très stable. Elle noie ses soucis dans l’alcool et le sexe.

Au départ, la réalisatrice, María Paz González (Hija / 2012, Antes que todo / 2005) envisageait de faire un documentaire pour raconter l’histoire intime d’une femme émigrée. En cours de route, le film est devenu une fiction. Pour se faire la cinéaste, s’est inspirée des films musicaux de Tsai Ming-Liang (The Hole, The Wayward Cloud).

«Lina de Lima» récompensé au Festival International du Film Valdivia (meilleur film) ainsi qu’au Fribourg International Film Festival (FIFF) est une création dramatique vibrante et réaliste. Ce film a de nombreux atouts qui séduiront le public lors de sa sortie mondiale.

Lina from Lima
(Chili / Argentine / Perou, durée 83 minutes)
Comédie dramatique Chilienne.
Réalisé par : Maria Paz Gonzalez.
Producteurs : Giancalo Nasi & Maite Alberdi.
Scénariste : Maria Paz Gonzalez.
Avec: Magaly Solier (Lina), Emilia Ossandon (Clara), Exequiel Alvear (Exequiel), Betty Villalta (Betty), James Gonzalez (Junior) & Hérode Joseph (Maurice), Cecilia Cartasegna (Alicia), Edgardo Castro (Juan), Sebastian Brahm (Manuel), Alberto Tenorio (Walter), Domitila Castillo (Mère de Lina) & Javiera Contador (Carmen).
Production: Quijote Film, Maria Una Vez, Gema Films & Carapulkra Producciones.
Actuellement disponible en VOD

"Lina from Lima" : Nostalgie!
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires