13 C
Munich
dimanche, juin 16, 2024
- Publicité -

Ma langue au chat : Étude de caractère !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Dans une résidence du Sud de la France des amis se retrouvent pour passer quelques jours ensemble. La joie fait place à la rancœur le jour où le chat qui les accompagnait est victime d’un accident.


Pas vraiment facile de passer des vacances en famille ou avec des amis dans un lieu commun, sans que cela dégénère tôt ou tard, particulièrement lorsque les hôtes ont un fort caractère, un style de vie différent et des secrets qu’ils n’ont aucunement envie de divulguer.

Accompagnés par leur animal domestique adoré, un chat gris-tigré dénommé Max, Laure et Daniel sont pressés de rejoindre leur résidence secondaire située au sud de la région Rhône-Alpes. Sur place, les propriétaires attendent la venue de quelques invités dont les membres de leur famille pour fêter l’anniversaire de Daniel. Ils se réjouissent déjà de savoir ce qu’ils sont devenus et espèrent oublier leurs soucis quotidiens en partageant quelques bons moments en communauté.

Très critique envers les excès de notre société et les comportements inadéquats, la réalisatrice a pris un malin plaisir à exagérer les gestes et commentaires des personnes présentes pour créer une poudrière prête à exploser. Derrière les sourires de politesse et les non-dits se trame une étrange affaire. La subite disparition du félin va entraîner les protagonistes de l’histoire dans un tourbillon d’émotions et de mensonges, chacun ayant quelque chose à se reprocher.

Autour de cette intrigue, Cécile Telerman a développé avec humour et sensibilité les relations tendues entre les quinquagénaires. De nombreux sujets sont traités dans le film : Le travail, la maladie, les rapports familiaux et de couple ainsi que le sens de la vie.

Disputes, accusations gratuites, scènes de ménage, petites piques envoyées de ci-de là, tout y est. Ce n’est pas le premier film du genre, les Français étant spécialistes dans le domaine. La nouveauté vient de l’enquête elle-même. Si l’on connaît le principal coupable dès le début de l’histoire, comme dans les enquêtes de l’inspecteur Columbo, l’intérêt de cette intrigue réside dans le fait que l’erreur est cachée à la principale intéressée. Comme au théâtre on peut apprécier dans cette création le comique de situation, de caractère, de mœurs et de mots. 

Le village de Pierrelatte a servi de décor au tournage. Au casting nous trouvons des acteurs et actrices au fort tempérament. Zabou Breitman et Pascal Elbé mènent la danse avec brio.

La première citée est la fille de l’auteur et comédien Jean-Claude Deret, elle a baigné dans le théâtre et le cinéma depuis sa plus tendre enfance. Connue pour ses rôles dans : Le premier jour du reste de ta vie (2008), Nous trois ou rien (2015) et plus récemment Murder Party (2022), elle se distingue dans ce nouveau long-métrage par sa fraîcheur et son piquant.

Pascal Elbé est tout aussi brillant. Il donne au personnage de Daniel un air jovial limite ironique. Dans son nouveau rôle l’acteur semble être large d’esprit, mais au fur et à mesure de l’avancement du film, son personnage qui prend tout sur lui finit par sortir les crocs. Le strasbourgeois fête actuellement sa vingt-cinquième année de carrière. Il a joué dans plus de septante-trois films et séries dont : Le fils de l’autre (2012), Baron noir (2016), Jeux d’influence (2019) et On est fait pour s’entendre (2021).

Le chat « Maxou », est un acteur à part entière dans cette réalisation, il scrute avec ses yeux verts perçants tout ce qui se passe dans la résidence. On voit ainsi en début de projection que malgré le calme apparent, les couples ne sont pas aussi unis qu’ils n’y paraissent. La réalisatrice a pris soin de filmer quelques séquences à hauteur de quadrupède pour que les spectateurs se mettent bien dans la peau de ce membre de la famille.

Deux personnages sont plus jeunes que les autres. Il s’agit de Magali la secrétaire de Laure, jouée par Mélanie Bernier ainsi que la nouvelle copine d’un des frères de la propriétaire. Cette grande différence d’âge à une importance symbolique dans le film car elle permet aux protagonistes de se critiquer pour de nouvelles raisons.

Grandement menée, cette nouvelle comédie dramatique de Cécile Telerman qui avait déjà séduit le public avec Je fais le Mort (2013) et Mine de rien (2020) est une vraie réussite. On prend plaisir à suivre les débats et on finit par prendre parti pour l’un ou l’autre des personnages selon son propre caractère et ses idées personnelles.

Quant à l’épilogue, elle est des plus surprenantes…

Ma langue au chat
FR – 1h 43min – Comédie
De Cécile Telerman
Avec Zabou Breitman, Pascal Elbé, Mélanie Bernier
JMH Distribution
26.04.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -