Plus sentimentale que le premier «Mamma Mia». Cette seconde comédie musicale revient sur le passé de Donna. On passe en revue ses trois relations amoureuses et son arrivée sur l’île grecque.


Après avoir convié les trois pères pour fêter son mariage sur une île grecque dans le premier opus, Sophie, la fille unique de Donna, nous invite à retourner sur place pour l’inauguration d’un hôtel.

L’établissement qui porte le nom de «Donna Bella» est toujours aussi accueillant. Nichée au sommet de l’île, cette demeure n’a rien perdu de son charme. On retrouve la jolie cour intérieure où se sont déroulées les festivités de l’époque ainsi que les chambres joliment décorées où les couples d’amoureux ont vécu des moments intenses. Si le temps semble s’être arrêté dans ce havre de paix, les protagonistes, eux, ont bien changé.

Décédée un an plus tôt, Donna (jouée admirablement par Meryl Streep dans le premier épisode) laisse un gros vide autour d’elle. Sophie vit avec Sam, son père biologique, dans cette grande maison lumineuse. Ils se remémorent les bons moments passés et se soutiennent mutuellement lorsqu’ils ont le moral au plus bas.

Parti aux États-Unis, pour suivre une formation hôtelière, Sky hésite à revenir. Les deux pères adoptifs de Sophie sont eux aussi forts occupés. Harry est au Japon pour affaires et Bill participe à des conférences en Suède.

Accusant de nombreux désistements pour sa soirée de commémoration, Sophie, désespère et hésite à tout laisser tomber…

Les succès du groupe suédois Abba sont à nouveau repris en boucle. Les tubes des années septante et huitante font partie intégrante du film comme ce fût déjà le cas en 2008. Quelle que soit la situation, les personnages se transforment magiquement et soudainement en chanteurs pop. Il y a des mélodies tristes, mais aussi des chansons plus dynamiques toutes aussi connues les unes que les autres.

Tous les morceaux ont été préenregistrés au «Air Studio» de Londres. Ces tubes mondialement connus ont été supervisés par Benny Andersson et Björn Ulvaeus, les membres fondateurs d’Abba (qui sont aussi les producteurs exécutifs du film). Pour coller au plus près des situations narratives, les auteurs-compositeurs n’ont pas hésité à changer certaines paroles de leurs chansons.

De nouveaux titres du groupe scandinave sont repris dans le film avec les sous-titres en français pour une meilleure compréhension des paroles. «Andante, Andante» «When I kissed the Teacher», «Super Trouper» et «Fernando» sont découvertes alors qu’on peut réécouter, avec plaisir, des classiques tels que «Knowing Me, Knowing You», «Waterloo», «I Have A Dream» et «Dancing Queen». Sans oublier le traditionnel «Mamma Mia !» qui a donné son titre au film.

Plusieurs réalisateurs ont été envisagés pour cette suite de «Mamma Mia !». C’est finalement Ol Parker qui a été choisi, bien qu’il ne soit pas spécialisé dans la mise en scène de comédies musicales. Pour savoir quelle direction prendre, le cinéaste s’est appuyé sur les recommandations de sa fille de 22 ans qui lui a conseillé de poursuivre l’histoire sur la connexion entre une fille et sa mère au passé et au présent. Les thèmes de l’amour, du cycle de la vie et de la maternité sont aussi traités dans le film.

Mamma Mia! Here We Go Again marque les retrouvailles entre Meryl Streep et Cher 36 ans après «Le Mystère Silkwood». Les deux actrices américaines font une courte apparition dans cette suite. Cette réalisation offre aussi à Andy Garcia son premier rôle dans une comédie musicale, un exercice qui lui tenait à cœur depuis longtemps, car l’acteur est aussi un producteur émérite de musique cubaine.

Très américain dans son style et kitch à souhait, cette comédie musicale a, malgré tout, le don de nous enthousiasmer une nouvelle fois par sa mise en scène originale, la spontanéité des acteurs et la qualité de sa bande son.

Il est intéressant de noter que toutes les scènes de l’île grecque de Kalokairi ont été réellement tournées en Croatie, plus précisément sur l’île de Vis. Un lieu immaculé qui aurait servi de base militaire yougoslave de 1950 à 1989 avant de devenir une destination touristique dalmate.

Mamma Mia: Here we go again!
USA   –   2018   –   Musical
Réalisateur: Ol Parker
Acteur: Meryl Streep, Amanda Seyfried, Pierce Brosnan
Universal Pictures
25.07.2018 au cinéma

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires