28.8 C
Munich
mercredi, juin 19, 2024
- Publicité -

Marie-Line et son juge : Un duo improbable !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Largement inspiré du roman « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan (2019), le nouveau long-métrage de Jean-Pierre Améris, met en relation un juge du tribunal du Havre et l’une de ses accusées.


Marie-Line, serveuse de jour au café « Le Funiculaire » cache ses lacunes culturelles par un joli sourire et un langage franc et jovial. Appréciée des clients, la jeune femme, un peu paumée, essaye de toujours rester positive malgré de gros soucis personnels.

Après une jeunesse difficile qui l’a obligée à mettre de côté ses études pour s’occuper de son père handicapé et d’une sœur agressive et droguée, la jeune normande, âgée de 25 ans, trouve finalement l’amour.

Malheureusement, cette idylle est de courte durée. Lâchement abandonnée puis totalement ignorée par son compagnon, la jeune femme tente vainement de reprendre contact avec lui.

Arrêtée par la police à la suite d’une altercation et d’un accident involontaire lors d’une explication avec son ex, cette dernière est placée en détention, dans l’attente d’un jugement…

Bien réalisée, dotée d’un casting de qualité et d’une bande originale qui bonifie le scénario, cette production captive le spectateur dès les premières minutes.

La relation des deux protagonistes dans cette histoire est particulière. Nous avons un vieil homme sinistre et carré qui s’accroche à ses décisions de justice pour donner un sens à sa vie et une jeune femme sympathique mais maladroite qui prend la vie comme elle vient. Ces deux personnages ont un caractère et un style de vie opposé, mais ils finiront par s’apprécier car ils partagent la même douleur intérieure et une forte envie de bien faire.

Marie-Line ne connaît pas ses qualités, elle n’a pas eu beaucoup de chance dans la vie et cette rencontre avec ce juge va bouleverser son existence. Il va devenir pour elle comme un père spirituel. Grâce à lui, elle va changer le regard qu’elle porte sur elle-même et se considérer autrement.

Le cinéaste, Jean-Pierre Améris à qui l’on doit déjà les excellents métrages : Une famille à louer, Les émotifs anonymes, C’est la vie et La Joie de vivre, a pour habitude d’écrire plusieurs versions de ses films. C’est au bout de la quatrième que Louane Emera lui est apparue comme une évidence pour tenir le rôle de Marie-Line. Le metteur en scène a vu la chanteuse/comédienne à la télévision et dans La Famille Bélier (2014). Conquis par ses prestations, il l’a contactée pour lui proposer ce rôle.

Le personnage de Marie-Line est paradoxal. Cette grande femme aux cheveux roses est à la fois légère et profonde, drôle et émouvante, capable de plein de choses sans s’en rendre compte. Louane Emera (Visions, Nos patriotes, Les affamés) confie qu’elle a tout de suite aimé le côté ingénu de son personnage et la maturité que Marie-Line prend au fur et à mesure de l’avancement du film. Elle avoue avoir eu le sentiment de jouer plusieurs rôles à l’intérieur d’un seul.

C’est Michel Blanc (47 ans de carrière et 86 films et séries tournés) qui incarne l’homme de loi. Fidèle à lui-même et authentique, l’acteur français nous montre toute l’étendue de son talent. L’acteur déjà connu pour ses personnages comiques est aussi un excellent tragédien.

Pour le look du juge, Jean-Pierre Améris voyait un dessin de Sempé : un petit homme solitaire, réservé avec son imperméable, son cartable et son parapluie. Le réalisateur confie qu’il a toujours voulu présenter « les petites gens », dont il se sent proche. Il essaye ainsi de montrer leur grandeur d’âme.

Victor Belmondo incarne le copain qui rêve de cinéma. Élégant et spontané, le fils de Jean-Paul Belmondo est aussi connu pour sa modestie et sa sincérité.

Par souci d’authenticité, le cinéaste a assisté à beaucoup de comparutions immédiates au tribunal du Havre. Il a également travaillé avec un superviseur qui lui a fait écouter soixante morceaux musicaux pour que les sélections collent parfaitement au film.

Titre du roman ayant inspiré ce long-métrage « Changer le sens des rivières » est une phrase issue de la chanson Les yeux d’Ava Gardner d’Alain Souchon. Le réalisateur rapporte qu’il s’agit d’un éloge d’une rencontre. Une histoire dans laquelle deux personnages vont s’apporter beaucoup l’un à l’autre.

Ce film parle de culture, de richesse et de pauvreté ainsi que de gestion des émotions. Malgré ces thèmes sérieux, Marie-Line et son juge est une comédie agréable à regarder. Conçu pour un large public, ce film optimiste est une belle leçon d’amitié et d’espoir.

Marie-Line et son juge
FR – 2022 – Comédie dramatique
De Jean-Pierre Améris
Avec Louane Emera, Michel Blanc, Victor Belmondo…
Pathé Films
11.10.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -