10.5 C
Munich
samedi, mai 18, 2024
- Publicité -

MONKEY MAN – La Ténacité du Karma

Claire Blanchard-Buffon
Claire Blanchard-Buffon
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Entre John Wick et Nobody, à la sauce hindie, mais pas Bollywood pour autant. Une explosion de génie dans un écrin de violence pertinente.


Après avoir grandi dans un idéal forestier malgré sa caste inférieur, « Bobby » a une seule ambition : retrouver l’assassin de sa mère. Pour ce faire, il s’endurcit et s’entraîne sur un ring de combat sans retenue ni règles dans un bouge de Paris. Il se fait ensuite engager dans la boîte très sélecte dans laquelle le meurtrier à ses habitudes. Sa vengeance prend alors bien des visages et se révèle plus comme un espoir pour plusieurs castes que comme un projet personnel.

Un film d’action de qualité comme il n’y en a pas autant que cela. Un voyage en vengeance avec une dose d’humour noire ou plutôt grise dans un décor de prises de position et de dénonciation des inégalités et des injustices sans en avoir l’air. Si on y prend garde, on remarque bien des sujets qui soulèvent des questions aussi graves qu’importantes telles que la prostitution infantile ou du moins juvénile, la corruption ou encore le manque de solidarité humaine.

Le personnage principal est inarrêtable. Il est difficile de raisonner quelqu’un qui n’a rien à perdre, même si cet état de fait est dû au système social dans lequel il vit. On peut aborder cette fiction de bien des manières. Simplement comme un divertissement pleinement jouissif pour les amateurs de films d’action, comme un canevas de prise de conscience d’un système humain qui, au-delà des frontières indiennes, reflète un dysfonctionnement crasse et sans cesse croissance ou encore comme un exemple de tout ce qu’il faut comme ingrédients pour réussir un bon film du genre. C’est donc un gigantesque bravo que je dépose devant cette fresque de vengeance qui fait franchement du bien.

Une bouffée fantasmée de lâché-prise dans la peau de laquelle on se plaît à se rêver. Les personnages ne tombent pas dans les clichés habituels du genre, les combats sont autant de danses orchestrées avec soin et les décors jouent aisément avec la lumière et les couleurs.

Chaque scène est un ajout supplémentaire à ce qui contribue à la magnificence du film. Rien n’est laissé au hasard pas même les moments d’accalmie. Le rythme global comme particulier fait écho à une symphonie cinématographique entre les images et les musiques habilement choisies elles aussi. Si vous décidez malgré cela d’ignorer cette expérience, la terre ne s’arrêtera pas de tourner, mais votre expérience de vie en sera toujours à sa recherche.

Monkey Man
USA – IND – CAN – SIN – 2024
Durée: 1h53 min
Action, Suspense
Réalisateur: Dev Patel
Avec: Sharlto Copley, Dev Patel, Pitobash, Shobita Dhulipala, Sikandar Kher, Brahim Chab, Adithi Kalkunte, Vipin Sharma
Universal Pictures Switzerland
17.04.2024 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -