Ce qui caractérise ce Mozart de la chorégraphie, c’est sa sensibilité et sa tendance au perfectionnisme à outrance. Mais le documentaire ne passe pas pour autant à côté d’autres aspects du talentueux chorégraphe israélien Ohad Naharin, aussi parfois exigeant, froid et hautain, peignant ainsi un portrait réaliste et fascinant de ce personnage complexe.

Le réalisateur Tomer Heymann, lui consacre un très bon documentaire, alternant extraits de ses spectacles, mais aussi images d’archives filmées, parfois par ses proches. On traverse alors, tantôt son parcours professionnel, tantôt son privé, nous faisant découvrir l’homme au-delà du chorégraphe, avec ses bons et ses mauvais côtés.

Passé chez Martha Graham et Maurice Béjart, l’artiste de renommée internationale choisira sa propre voie créatrice, méprisant les chemins faciles, il n’hésitera pas non plus à se positionner et s’engager politiquement. De retour dans son pays, adulé, il sera nommé directeur de la Batscheva Dance Company.

La danse est pour lui plus qu’une passion, une réponse à la douleur, une libération et une nécessité. Le documentaire nous transmet très justement cette énergie intense et inspirante.

À découvrir même par les « non-amateurs » de danse moderne.

Mr Gaga
De Tomer Heymann
Avec Ohad Naharin
Praesens

"Mr Gaga" : un film qui donne envie de bouger
4.0Note Finale