Adaptation des mémoires du journaliste David Sheff et du récit de son fils, Nic Sheff, en proie à l’addiction pendant de nombreuses années, “My Beautiful Boy” décrit avec justesse les relations familiales mises à mal par la dépendance aux drogues dures. Steve Carell et Timothée Chalamet incarnent un duo bouleversant ; un père prêt à tout pour sauver son fils, un ado qui se débat pour ne pas succomber aux méthamphétamines.


Felix Van Groeningen s’était penché avec brio sur les affres que peuvent causer la perte d’un proche dans « Alabama Monroe ». Il s’attaque à nouveau aux dynamiques familiales avec « My Beautiful Boy », un très beau portrait d’un père et son fils, accro aux drogues dures.

Le titre du film tire son nom d’une berceuse de John Lennon, qu’il chantait à son fils. Cette chanson représente bien la relation père-fils de David (Steve Carell) et Nic Sheff (Timothée Chalamet), emprunte de bienveillance, d’amour et de dialogue.

Dans la Californie des années 90, Nic Sheff, jeune homme brillant, sportif autant que cultivé, s’apprête à entrer à l’université, au grand plaisir de son père, journaliste reconnu, très présent pour son fils. Il est donc difficile de s’imaginer que ce dernier va rapidement sombrer dans une spirale d’addictions, qui le feront rapidement quitter l’uni pour alterner les centres de réhabilitation, la rue, et même l’hôpital, à deux doigts d’y laisser sa vie. Plus le film évolue, plus le spectateur est témoin de l’emprise du crystal meth sur le cerveau de Nic, au point que son père peine à le reconnaître. Ponctué de flashbacks qui montrent Nic enfant, « My Beautiful Boy » dépeint habilement le point de vue d’un parent, partagé entre culpabilité et désespoir face à la déchéance de son enfant. Un film essentiel sur l’addiction et ce qu’elle en coûte aux relations familiales, avec en prime de très beaux plans des paysages de la côte Est.

My Beautiful Boy
USA   –   2018   –   Drama
Réalisateur: Felix Van Groeningen
Acteur: Steve Carell, Timothée Chalamet, Maura Tierney, Christian Convery, Oakley Bull, Kaitlyn Dever, Amy Ryan, Stefanie Scott, Julian Works, Kue Lawrence
Ascot Elite
06.02.2019 au cinéma

"My Beautiful Boy": Biopic touchant sur l’addiction
3.5Note Finale